OM : des tensions après la nouvelle déconvenue

  • A
  • A
OM : des tensions après la nouvelle déconvenue
Les tribunes du vélodrome dimanche soir. @ ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP
Partagez sur :

Alors que le président et la propriétaire de l'OM ont été copieusement insultés par les supporters, des interpellations ont aussi eu lieu dimanche.

Dimanche soir, au soir d'une nouvelle déconvenue subie par Marseille à domicile par Bordeaux (0-0), plusieurs incidents ont éclaté dans et autour du stade Vélodrome. Quatorzième au classement, l'OM n'a plus gagné un match à domicile en championnat depuis sept mois.

Interpellations. Cinq personnes ont été interpellées au stade Vélodrome lors du match, a-t-on appris auprès de la préfecture de police. Trois personnes ont été interpellées durant le match pour utilisation de fumigènes et deux autres en fin de partie pour lancements de projectiles, a-t-il été précisé.

Insultes et sexisme. Mécontents, les supporters qui n'ont pas vu l'OM gagner à domicile en championnat depuis le 13 septembre contre Bastia (4-1), ont insulté les dirigeants du club phocéen à peine la match terminé, réclamant la démission de son président Vincent Labrune. Les forces de l'ordre ont dû intervenir aux pieds des virages dans le temps additionnel pour prévenir une potentielle invasion de la pelouse. 

L'actionnaire majoritaire de l'Olympique de Marseille, Margarita Louis-Dreyfus, a aussi été ciblée par les supporters via une banderole. "Retourne à ton vrai métier, femme au foyer", était-il écrit sur une grande bâche en virage Nord, occupé par le groupe Yankee Nord Marseille. Une autre banderole l'a également traité de "riche héritière incompétente". Veuve de Robert Louis-Dreyfus, "MLD" a décidé de maintenir Michel à son poste d'entraîneur le 6 avril dernier.

Les CRS ont chargé. Après le match, environ 200 supporters massés devant l'entrée principale après le match ont été chargés par les CRS qui ont utilisé des gaz lacrymogènes, a constaté un correspondant de l'AFP. Pour éviter qu'ils soient agressés, les joueurs ont quant à eux quitté les stade plus d'une heure après la fin du match.


OM : supporters et gendarmes face à face sur le...par LaProvence