Ile d'Oléron : une adolescente disparue depuis un mois

  • A
  • A
Ile d'Oléron : une adolescente disparue depuis un mois
La lycéenne a été aperçue pour la dernière fois le 1er février sur l'île d'Oléron.@ AFP
Partagez sur :

La lycéenne a été aperçue pour la dernière fois le 1er février sur l'île d'Oléron.

Fugue, enlèvement, mauvaise rencontre ? Les enquêteurs continuaient mardi d'explorer toutes les pistes pour retrouver la trace d'Alexia Silva Costa, une adolescente de 15 ans mystérieusement disparue sur l'île d'Oléron, en Charente-Maritime, voici déjà un mois.

Pas de traces depuis le 1er février. La lycéenne, scolarisée en classe de seconde au Centre expérimental pédagogique maritime en Oléron (Cepmo), sur l'île d'Oléron, a été aperçue pour la dernière fois le 1er février vers 17h30, alors qu'elle quittait l'établissement. "Elle a été vue pour la dernière fois à l'angle du Cepmo avec son téléphone", a expliqué son père, Manuel Silva Costa. Elle venait d'envoyer un SMS banal pour prendre des nouvelles d'un ami à Lyon, qui lui a répondu. Quelques instants après, son portable a cessé d'émettre", raconte-t-il.

Des gendarmes mobilisés. Seuls le sac et la bicyclette de la jeune fille ont été retrouvés au Cepmo. Le soir même, sa mère, qui réside à environ un kilomètre de l'établissement, a signalé sa disparition. Dès le lendemain, une quarantaine de gendarmes entamaient des recherches sur l'île. Dans les jours suivants, plusieurs fouilles des bois alentours ont été organisées, tandis qu'un avis de recherche national pour "disparition inquiétante" était lancé.

La thèse de la fugue s'écarte. "Aujourd'hui, il semble que la thèse de la fugue soit écartée. Les gendarmes travaillent sur une mauvaise rencontre ou un enlèvement", selon Manuel Silva Costa. De source proche de l'enquête, on souligne que "les recherches se poursuivent sur le terrain et toutes les informations disponibles sont exploitées." Toute personne susceptible d'apporter des informations peut contacter la gendarmerie de Saint-Pierre-d'Oléron (05 46 47 06 97) ou l'association Assistance et recherche de personnes.