Nouvelle attaque de requin à la Réunion

  • A
  • A
Nouvelle attaque de requin à la Réunion
@ MAX PPP
Partagez sur :

Moins de deux semaines après l'attaque mortelle, un surfeur a eu un pied et une main sectionnés.

Il s'agit de la troisième attaque depuis le début de l'année. Un surfeur a été grièvement blessé à la main et au pied lors d'une attaque de requin à Saint-Leu, sur la côte ouest de La Réunion. La victime, un Réunionnais d'une quarantaine d'années, a eu un pied et une main sectionnés, mais ses jours ne sont pas en danger.

"Le requin lui a arraché un pied"

La victime, dont l'identité n'a pas été communiquée, est un "surfeur expérimenté", a déclaré le secrétaire général de la préfecture, Xavier Brunetière. "Il nageait sur sa planche lorsqu'il s'est fait happer la main", a expliqué Stéphane, photographe et ami du surfeur.

"Il a été emporté vers le fond, où le requin lui a arraché un pied. Il a ensuite pu revenir sur la plage par ses propres moyens, des amis lui ont posé des garrots avant l'arrivée des secours", a ajouté le photographe. La victime a reçu les premiers soins sur place par le SMUR avant d'être évacué à l'hôpital de Saint-Pierre.

Le ministre des Outre-Mer intervient

La Réunion, département français d'outre-mer situé dans l'océan Indien, a connu une recrudescence des attaques de requins ces derniers mois. Il s'agit de la huitième depuis une vingtaine de mois. Trois surfeurs ont été tués en treize mois sur l'île par des requins. La dernière attaque mortelle remonte au 23 juillet, elle a causé la mort d'un surfeur de 23 ans sur le spot voisin de Trois-Bassins.

A la suite de ce drame, le maire de Saint-Leu, Thierry Robert (Modem), avait pris la semaine dernière un arrêté municipal autorisant la pêche au requin sur le territoire maritime de sa commune. Une décision qui a suscité une vive polémique poussant l'élu à revenir sur sa proposition. Il a toutefois eu  l'engagement du ministre des Outre-Mer, Victorin Lurel, de mettre en œuvre une opération de prélèvement encadrée par les services de l'Etat.

"Que chacun assume ses responsabilités"

Interrogé par Europe 1, le maire de Saint-Leu déplore que des mesures immédiates ne soient pas prises. "Nous avons créé avec la Réserve marine un véritable garde manger pour les requins. Devant ce qu'il s'est passé dimanche, je mets l’État devant le fait accompli, et je leur demande de prendre les mesures pour qu'il n'y ai plus d'attaque, de revoir le périmètre de la réserve marine, que l'on commence la pêche des requins à proximité des réserves marines et là ou il y a des activités nautique" avertit l'élu.

Si des mesures de prélèvement et de pêche des requins ne sont pas lancées dans la semaine, le maire menace d'aller lui-même "réquisitionner des bateaux pour aller pêcher le requin". Le maire a en effet annoncé qu'il allait prendre des "décisions dès ce soir" sans préciser lesquelles, indiquant que "cette attaque est une première sur Saint-Leu" et espérant qu'"elle sera la dernière".