Nouvel An en France : 804 véhicules incendiés, en baisse de 14,5%

  • A
  • A
Nouvel An en France : 804 véhicules incendiés, en baisse de 14,5%
Des véhicules de police chargés de la sécurité à Paris le soir du Nouvel an.@ MATTHIEU ALEXANDRE / AFP
Partagez sur :

Le nombre d'interpellations a lui été deux fois plus important qu'il y a un an et a concerné 622 personnes, dont 368 ont été placées en garde à vue.

La baisse est significative comparée à l'an dernier. Huit cent quatre véhicules ont été incendiés en France au cours de la nuit de la Saint-Sylvestre 804, soit 14,5% de moins que lors du passage à 2015, où 940 véhicules avaient été incendiés, a annoncé vendredi le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve. Ce chiffre du nombre de véhicules incendiés le soir du Nouvel An est le plus bas depuis 2007. Ces dernières années, le pic avait été atteint en 2012, avec 1.193 véhicules partis en fumée. Pour le ministre, "ces résultats confirment la grande efficacité du travail des forces de sécurité", qu'il félicite.

Mais deux fois plus d'interpellations. Le nombre d'interpellations a lui été deux fois plus important qu'il y a un an et a concerné 622 personnes, indique-t-il dans un communiqué. Quelque 368 d'entre elles ont été placées en garde à vue, un chiffre en hausse de 46,6%.

Les festivités étaient encadrées par une forte présence des forces de l'ordre un mois et demi après les attentats de Paris. Plus de 100.000 gendarmes et policiers étaient ainsi mobilisés pour la nuit du Nouvel An, une sécurité renforcée en plein état d'urgence face à une menace jihadiste toujours très élevée.

Il n'y avait pas selon Bernard Cazeneuve de "menace précise" d'attentat mais "une menace générale sur l'ensemble des capitales européennes avec des messages de Daech qui sont envoyés". Une alerte à l'attentat kamikaze a conduit à l'évacuation de deux gares de Munich la grande ville du Sud de l'Allemagne.