Nouvel An : 1.193 véhicules incendiés

  • A
  • A
Nouvel An : 1.193 véhicules incendiés
@ Capture BFM TV
Partagez sur :

Il y a eu plus d'interpellations et de gardes à vue qu'en 2009, a assuré Manuel Valls.

>> L'info. Cette pratique était abandonnée depuis 2010 par ses prédécesseurs de droite "pour éviter toute compétition" entre casseurs. Manuel Valls, le ministre de l'Intérieur, lui, plaide pour le droit à "la vérité". Selon le locataire de la place Beauvau, 1.193 véhicules ont été brûlées (dont 334 par propagation) lors de la nuit du réveillon de la Saint-Sylvestre, a-t-il affirmé lors d'une conférence de presse mardi. A titre de comparaison, 1.147 véhicules avaient été incendiés, selon le dernier bilan officiel publié en 2009, soit 46 de plus.

 "Il est important que l'on connaisse les faits, que l'on ait les chiffres. Pour moi, il est hors de question d'engager la moindre polémique sur ces questions-là, ce qui compte, ce qui est essentiel, c'est comment on s'attaque à ces phénomènes de violence et de délinquance", a assuré Manuel Valls.

• Dans le détail. 907 véhicules ont été brûlés sur le secteur de la police nationale (dont 267 par propagation), 209 sur le secteur de la police d'agglomération (donc 54 par propagation) et 77 sur le secteur de la gendarmerie (dont 23 par propagation). 

• Les départements les plus concernés. Le ministre a cité les départements comptant plus de 40 incendies avec, en tête, la Seine-Saint-Denis (83 véhicules incendiés), devant le Haut-Rhin (72), le Bas-Rhin (70), le Nord (61) et les Bouches-du-Rhône (51).

voitures brulees 930

© Max PPP

Plus d'interpellations et de gardes à vue. Le ministre de l'Intérieur a également annoncé une "activité judiciaire en hausse par rapport à l'année dernière", avec un total de "339 interpellations contre 290, et 244 gardes à vue contre 181 en 2011".

• Un mort et quatre blessés... Le locataire de la place Beauvau a confirmé la mort d'un jeune homme après l'explosion d'un pétard de type "mortier" à Dorlisheim, un village à l'ouest de Strasbourg.  Il y a par ailleurs eu un mort en Alsace et quatre blessés graves, dont une personne dont le pronostic vital est engagé, à la suite de l'utilisation d'artifices de type "mortier" interdits en France.

>> A LIRE AUSSI : Les pétards font un mort et un blessé grave

• ... et des blessés chez les forces de l'ordre. Sur l'ensemble du pays, "il n'y a pas eu d'affrontements au cours de cette nuit, sauf dans le quartier de Strasbourg Neuhof, et dans la ville de Mulhouse", a précisé le ministre de l'Intérieur. "Trois policiers et quatre gendarmes ont été légèrement blessés, pas loin du chiffre de l'année dernière", où le total était de huit blessés, a indiqué Manuel Valls.

• Des réformes ? "Je serai amené à faire un certain nombre de propositions pour lutter contre ce phénomène qui touche particulièrement notre pays", a ajouté le ministre de l'Intérieur. Il a invité les assureurs à discuter pour lutter contre de possibles escroqueries.