Nourrisson mort : la mère suspectée de l'avoir jeté du 5e étage

  • A
  • A
Nourrisson mort : la mère suspectée de l'avoir jeté du 5e étage
@ MAXPPP
Partagez sur :

S'il est confirmé, le récit de la jeune fille, placée en garde à vue dimanche, serait compatible avec un "déni de grossesse".

Une lycéenne de 18 ans est suspectée d'avoir tué son enfant en le jetant du cinquième étage, a-t-on appris auprès du parquet. Elle a été placée en garde à vue dimanche, après la découverte à Melun du corps d'un nourrisson de quelques heures.

"Un traumatisme crânien important". Le nouveau-né avait été retrouvé par un voisin samedi en bas de l'immeuble de Melun, où habite la lycéenne. Selon les premiers résultats de l'autopsie pratiquée lundi, le nourrisson était "né viable", a annoncé le procureur de Melun, Bruno Dalles. "La cause de la mort correspond à un traumatisme crânien important", compatible avec "une chute d'une grande hauteur", a-t-il précisé.

Une grossesse ignorée par ses proches. La jeune fille, dont la garde à vue à été prolongée, est donc désormais suspectée d'avoir tué son petit garçon en le jetant depuis l'appartement familial au cinquième étage. Elle n'a pour l'instant pas pu s'expliquer sur ce scénario devant les enquêteurs de la police judiciaire de Versailles. Entendus, sa mère, sa sœur et son frère, qui vivaient également dans l'appartement, ont assuré ne pas avoir été au courant de sa grossesse.

Le récit de la jeune fille compatible avec un "déni de grossesse". Elle aurait raconté à ses proches qu'elle était malade, expliquant grossir à cause de médicaments qu'elle prenait parce qu'elle avait "mal au ventre". Ce récit, s'il était confirmé, serait compatible avec un "déni de grossesse", une pathologie dans laquelle la mère ne prend pas conscience qu'elle est enceinte, son corps "dissimulant" parfois les signes habituels de la grossesse. La jeune fille a reconnu "avoir accouché récemment", ce que des examens médicaux réalisés à la demande du parquet ont confirmé.