L'état de Nicolas Bonnemaison est "stabilisé"

  • A
  • A
L'état de Nicolas Bonnemaison est "stabilisé"
@ NICOLAS TUCAT / AFP
Partagez sur :

Une semaine avant sa tentative de suicide, l'ex-urgentiste avait été condamné à deux ans avec sursis pour avoir abrégé la vie de l'une de ses patientes.  

Il a tenté de mettre fin à ses jours dans sa voiture en absorbant des médicaments avant de s'asphyxier avec les gaz d'échappement. L'ancien urgentiste de Bayonne Nicolas Bonnemaison est hospitalisé sa tentative de suicide samedi dans les Landes. Il avait été retrouvé inconscient dans son véhicule. Depuis dimanche, le pronostic vital du docteur Bonnemaison n'est plus engagé et son état était "stabilisé" lundi. 

Il a ouvert les yeux et répondu à des ordres simples. Hospitalisé, l'ex-urgentiste a ouvert les yeux et pu répondre à quelques ordres simples dimanche. "Ce sont de bonnes nouvelles ", selon le docteur Chaussoy, l'un de ses proches amis et soutiens. Il est cependant encore trop tôt pour se prononcer sur des séquelles notamment neurologiques.

Très éprouvé par son procès. Le docteur Bonnemaison est accompagné par l'équipe médicale du CHU de Bordeaux et par sa femme qui reste à ses côtés. Elle avait d'ailleurs été son premier soutien lors du procès en appel qui s'est achevé le 24 octobre dernier, une semaine jour pour jour avant cette tentative de suicide.

Nicolas Bonnemaison avait écopé de deux ans de prison avec sursis pour avoir abrégé les jours d'une de ses patientes en fin de vie mais acquitté pour six autres cas. Mais selon ses proches, l'ancien médecin est resté très marqué par cette épreuve et surtout par son interdiction d'exercer prononcée il y a quatre ans. Une condamnation de ses pairs, beaucoup plus difficile à accepter pour lui que le verdict judiciaire.