Nicodème s’est noyé accidentellement

  • A
  • A
Nicodème s’est noyé accidentellement
@ MAX PPP
Partagez sur :

L’autopsie du corps du garçonnet de deux ans a confirmé le scénario d’un "accident tragique".

La mort de Nicodème, 22 mois, est due à "un accident tragique", a expliqué mardi le procureur de la République de Saint-Malo. L'autopsie a confirmé le décès par noyade de l'enfant dans la fosse septique située derrière la maison de ses grands-parents, à Pleurtuit, près de Dinard, en Ille-et-Vilaine.

Nicodème avait disparu samedi, vers 17 heures, alors qu'il jouait dans la cour de la propriété familiale. Son corps avait été retrouvé lundi matin, ainsi que le ballon avec lequel l’enfant jouait avant le drame. Il serait mort "rapidement". Aucune trace de coups n’a été relevée.

La plaque de la fosse "déplacée"

La fosse septique de la maison était bien fermée par une dalle de béton d'environ 15 kg au moment où le corps a été découvert. Mais cette plaque aurait été ouverte, "déplacée", samedi après-midi, rendant possible la chute de Nicodème, avant d’être refermée un peu plus tard sans raison apparente par une personne qui n’a pas encore été identifiée.

Cependant, "aucun élément ne laisse penser à un acte de malveillance par qui que ce soit, dans ou en dehors de la famille", a précisé le procureur de la République, cité par Le Télégramme de Brest.

Pas de poursuites

Le magistrat a précisé que l'hypothèse d'un jeu entre enfants qui aurait mal tourné n’était "pas à exclure". Plusieurs membres de la famille ont été entendus au cours des dernières heures. Mais "la justice en est arrivée à un stade où elle cherche moins la mise en cause de quelqu'un que des éléments permettant d'expliquer à la famille ce qui s'est passé", a insisté le procureur de la République.