Nice : retranché chez lui, un forcené tire dans la rue

  • A
  • A
Nice : retranché chez lui, un forcené tire dans la rue
@ AFP
Partagez sur :

L'homme de 43 ans s'était retranché lundi matin sur son balcon, avant de tirer plusieurs coups de fusils, blessant légèrement deux personnes. Il a été arrêté.

Il a tiré des coups de feu depuis son immeuble de Nice. Un forcené s'est retranché lundi matin sur son balcon, avant de tirer plusieurs coups de fusils, blessant deux personnes légèrement. Le quartier Saint-Roch de Nice a donc été brièvement bouclé par les forces de l'ordre, a-t-on appris de sources concordantes. L'homme s'est finalement rendu peu après 10 heures et a été interpellé par les forces de l'ordre présentes sur place.

Un différend familial. Les faits se sont déroulés lundi, vers 7 heures, à la suite d'un différend familial, selon les informations d'Europe 1. L'homme, âgé d'une quarantaine d'années, aurait "disjoncté", faisant fuir sa femme et ses enfants.

La police nationale publie une photo des lieux :

Deux blessés légers. "Ce matin, vers 7h30, des coups de feu ont été tirés dans le quartier Saint-Roch depuis un immeuble avec une arme longue type fusil de chasse", a confirmé la directrice adjointe de la Direction départementale de la sécurité publique (DDSP) Fabienne Lewandowski.

"Cinq ou six détonations ont été entendues, des coups de feu tirés vers l'extérieur", a-t-elle détaillé. L'homme a d'abord tiré sur deux voisins en face de son immeuble. Selon la police, ces deux blessés légers ont été touchés par des éclats de verre provoqués par les coups de feu. Le forcené a ensuite blessé légèrement une troisième personne.

Des consignes de sécurité aux riverains. "L'individu a été maîtrisé par le Raid qui avait entamé des négociations dès son arrivée", a indiqué la directrice adjointe de la DDSP. Finalement, l'homme, âgé de 43 ans, s'est rendu et a été interpellé vers 10 heures. L'homme, âgé d'une quarantaine d'années, "a été interpellé sans être blessé".

Le forcené maitrisé par les forces de l'ordre :



La préfecture des Alpes-Maritimes avait mis en place un périmètre de sécurité au niveau du boulevard du Pape Jean XXIII et de la rue Albert Voisin. Le dispositif devait rapidement être levé après l'intervention du Raid. Par ailleurs, une cellule de crise a été mise en place par la ville de Nice, a annoncé Christian Estrosi sur Twitter.