Nice : le gardien de prison "facilitait" le trafic de drogue

  • A
  • A
Nice : le gardien de prison "facilitait" le trafic de drogue
@ Thomas Padilla
Partagez sur :

STUPÉFIANT - Soupçonnées d'avoir organisé un trafic au sein de la prison de Nice, cinq personnes ont été écrouées.

Habituellement, les gardiens de prison ont pour mission de maintenir l'ordre dans les établissements pénitentiaires, et donc d'y empêcher les trafic de drogue. A Nice, c'était probablement l'inverse : cinq personnes, dont un surveillant qui a été écroué, ont été mis en examen samedi, soupçonnées d'avoir organisé un trafic de drogue au sein de la prison. La police judiciaire a mis fin mercredi après-midi à ce trafic avec la saisie, en flagrant délit, d'un sac contenant 400 grammes de cannabis au moment où la drogue était remise à un détenu par un comparse venu lui rendre visite au parloir.

"Deux à trois livraisons hebdomadaires". Deux détenus, deux de leurs complices et un surveillant ont été mises en examen pour "trafic de stupéfiants" et "remise illégale d'objets en maison d'arrêt", a-t-on précisé de même source, confirmant une information du quotidien Nice-Matin. Le surveillant a été incarcéré vendredi à la maison d'arrêt de Grasse. Les deux complices, chez lesquels 7.000 euros ont été découverts, ont également été écroués, l'un à Nice et l'autre à Grasse.

"Ce trafic durait depuis plusieurs mois à raison de deux à trois livraisons hebdomadaires. Il alimentait un réseau de revente à l'intérieur de la prison et ne concernait pas seulement de la drogue, mais aussi de l'alcool et divers objets. Le rôle du surveillant consistait à faciliter l'entrée du produit à l'intérieur de la maison d'arrêt", a détaillé la source proche de l'enquête.

>> LIRE AUSSI - L'administration pénitentiaire recrute