Nice : il vend son véhicule, est ligoté dans le coffre, et se retrouve à Gênes

  • A
  • A
Nice : il vend son véhicule, est ligoté dans le coffre, et se retrouve à Gênes
Le retraité a été enlevé dans son véhicule de marque Audi (photo d'illustration). @ POLICE NATIONALE / AFP
Partagez sur :

GUET-APENS - Un homme, qui voulait vendre sa voiture via un site de vente entre particuliers, s'est vu ligoté et emmené dans son propre coffre jusqu’en Italie.

Ce qui devait être une banale transaction s'est avéré une véritable embuscade. Un homme, qui souhaitait vendre son Audi A5, a été ligoté et enfermé dans le coffre de son propre véhicule par de faux acheteurs, rapporte Nice-Matin. Les ravisseurs l'ont emmené jusqu'à Gênes, en Italie.  

Après avoir posté une annonce sur le site du Bon Coin, ce retraité cannois avait donné rendez-vous aux acheteurs potentiels, quartier Riquier, à Nice. Mais au moment de la transaction, le sexagénaire s'est fait braquer avec une arme, puis ligoter avant d'être jeté dans le coffre de son propre véhicule, a indiqué une source policière. 

Virée en Italie. Puis, les malfaiteurs ont pris la route de l'Italie avec la voiture et ont abandonné, samedi, la victime près de Gênes, dans le Nord-Ouest du pays. Avant de relâcher celle-ci,  les ravisseurs ont pris soin de la délester de son argent ainsi que de son téléphone portable, rapporte Nice-Matin. Le retraité, ayant réussi à détacher ses liens, s'est manifesté auprès de la police italienne, qui a rapidement repéré le véhicule dans le port de Gênes. Dès lors, les policiers italiens ont mis en place une surveillance et ont interpellé les deux ravisseurs, de nationalité tunisienne, au moment où ils reprenaient le véhicule. 

Séquestration, vol et menaces avec armes. Les faits s'étant déroulés en France, la justice italienne devrait transmettre le dossier à la justice française. De son côté, l'épouse de la victime, sans nouvelles de son mari, avait également alerté les forces de l'ordre dans un commissariat de Cannes. Le parquet de Nice a d'ores-et-déjà saisi la police judiciaire de Nice, qui mène une enquête pour séquestration, vol et menaces avec arme.