Neuf jours avant sa libération… il s’évade !

  • A
  • A
Neuf jours avant sa libération… il s’évade !
@ KENZO TRIBOUILLARD / AFP
Partagez sur :

Il s’est présenté quelques jours plus tard à la justice.

Une impatience coupable. Un multirécidiviste, qui arrivait à la fin de sa peine de sept mois au Centre pénitentiaire de Bordeaux-Gradignan, n’a pas jugé bon revenir dans sa cellule, alors qu’il bénéficiait d’une ordonnance de semi-liberté. Jugé en comparution immédiate, mercredi, devant le tribunal de Brive, ce jeune homme de 25 ans a été condamné à 6 mois de prison, dont deux avec sursis, pour évasion, raconte La Montagne, samedi.

Sans famille et (presque) sans ami. Dans le but de préparer sa réinsertion, la justice lui avait octroyé des demi-journées de liberté. Prtoblème : neuf jours avant sa libération, ce détenu n’est pas revenu au centre pénitentiaire mais s’est rendu à Brive, "chez son seul ami", selon son avocate. Le jeune homme, rempli angoissé et sans famille, s’est ensuite présenté au tribunal quelques jours plus tard.

"Le détenu est dans l’incapacité de vivre normalement". Une attitude  qu’il n’a pu expliquer et qui a fait dire au ministère public "que le détenu, d’une grande fragilité, en délinquance depuis six ans, est dans l’incapacité de vivre normalement et a besoin d’un suivi et de soins thérapeutiques".