Nantes : les témoignages affluent… trop

  • A
  • A
Nantes : les témoignages affluent… trop
Des centaines de témoignages affluent pour signaler la présence de Xavier Dupont de Ligonnès.@ MAXPPP
Partagez sur :

Les enquêteurs font face à des centaines de signalements de Xavier Dupont de Ligonnès.

Xavier Dupont de Ligonnès est toujours introuvable. Quatre jours après la découverte des corps de sa femme, Agnès Dupont de Ligonnès, et de ses quatre enfants, Arthur, Thomas, Anne et Benoît, les enquêteurs croulent sous les témoignages affirmant avoir vu le père de famille. Des centaines de signalements affluent dans les différents commissariats et gendarmeries, mais aussi au numéro vert lancé par les enquêteurs. La raison ? L’homme à un physique plutôt banal et passe partout.

Les enquêteurs n’arrivent plus à avancer

Ainsi, plusieurs témoins disent avoir vu Xavier Dupont de Ligonnès dans le sud de la France, à Nice, à Monaco ou encore Saint-Raphaël. Des pistes démenties officiellement : "il n'y a aucune preuve certaine de la présence récente de Xavier Dupont de Ligonnès dans la région de Nice", a précisé, de son côté, le procureur de la République de Nantes. Il a ainsi été signalé "dans une quarantaine d'endroits différents au cours des 48 dernières heures", a indiqué Xavier Ronsin et parfois même au volant d’une voiture immatriculée dans les Hauts-de-Seine, accompagné ou non d'une femme blonde.

Toutes ces informations brouillent les cartes pour les enquêteurs qui doivent vérifier chaque témoignage. Ils ont de plus en plus de mal à recoller les morceaux et prennent du retard dans l’enquête.

Sa trace s’arrête le 15 avril

La trace officielle de Xavier Dupont de Ligonnès s’arrête à Roquebrune-sur-Argens, dans le Var. Il y a été vu il y a dix jours, le 15 avril, après avoir parcouru plus de 1.000 kilomètres en quatre jours.

Auparavant, dans la nuit du 12 au 13 avril, Xavier Dupont de Ligonnès a séjourné dans une auberge de luxe du Vaucluse. Le responsable de l’établissement a raconté au Parisien avoir rencontré un homme agréable et détendu. Ce n’est qu’ensuite que le père de famille s’est rendu à Roquebrune-sur-Argens. Il y a retiré 30 euros à un distributeur, le 14 avril, avant de passer la nuit dans un hôtel Formule 1. Le lendemain matin, il a quitté l’établissement et a abandonné son véhicule. La voiture a été retrouvée le 22 avril.

Le quinquagénaire est activement recherché par les enquêteurs en charge de l’affaire, en tant que témoin. Un "mandat de recherche" a été lancé dans l'espace Schengen dans le cadre de l'information judiciaire ouverte vendredi "contre X" pour assassinats au lendemain de la découverte des corps.