Canicule : deux cambrioleurs piégés par une coupure de courant

  • A
  • A
Canicule : deux cambrioleurs piégés par une coupure de courant
@ AFP
Partagez sur :

Les deux hommes sont restés bloqués dans la résidence qu'ils venaient de visiter et ont été interpellés en douceur.

Quand une panne d'électricité géante joue des tours à des cambrioleurs. Deux jeunes voleurs de vélo sont restés bloqués dans la résidence qu'ils ciblaient dans la nuit de mardi à mercredi, rapporte Presse-Océan. Faute d'électricité lors de la coupure géante qui a touché plus de 600.000 foyers mardi soir en Bretagne et dans les Pays-de-la-Loire, les malfaiteurs ne sont pas parvenus à ouvrir le portail du parking afin de prendre la fuite. Ils ont été interpellés sur place par la police.

Une résidence hautement sécurisée. Il est minuit et demi, tout le quartier Chantenay, à Nantes, est plongé dans le noir. Une aubaine pour deux jeunes malfaiteurs qui décident de cibler une résidence flambant neuve. Mais bien mal leur en a pris : l'entrée à la cour est hautement sécurisée et bénéficie d'un dispositif électrique pour déverrouiller le portail.

Pour entrer, les deux cambrioleurs ont simplement eu à escalader l'enceinte. Une opération qui s'est avérée bien plus compliquée au retour, avec trois vélos volés. Sans électricité, le portail refusait obstinément d'ouvrir.

"J'ai entendu un bruit de pince coupante". Un résident, alerté par le bruit, a prévenu les forces de l'ordre. "J'ai entendu un bruit de pince coupante", témoigne Thierry au micro d'Europe 1. "J'ai vu des ombres se cacher. Ils avaient "décadenassé"  des vélos et ne savaient visiblement pas comment ressortir d'ici tranquillement à cause de la panne", estime-t-il. "Cela leur a bien servi pour travailler dans le noir mais après ils n'ont pas pu sortir", raconte Thierry.

La panne électrique a donc permis à la police de cueillir en douceur les deux pieds nickelés de 19 et 33 ans, prisonniers de l'immeuble et victimes malgré eux du blackout sur l'ouest de la France.