Nantes : il tue sa femme avec un robinet et avoue le meurtre à la police

  • A
  • A
Nantes : il tue sa femme avec un robinet et avoue le meurtre à la police
L'homme s'est rendu de lui-même aux policiers le lendemain du meurtre.@ DENIS CHARLET / AFP
Partagez sur :

Un trentenaire a avoué le meurtre de sa femme, survenu samedi à leur domicile nantais. L'homme a dit être passé à l'acte à cause d'un différend sur la cuisson des œufs au plat.

Un homme de 36 ans a avoué le meurtre de sa femme dans un commissariat de Nantes dimanche, accompagné de sa mère et de son beau-père. Il a raconté aux policiers avoir tué sa femme la veille à l'aide d'un robinet encore neuf, non monté, rapporté 20 Minutes citant le parquet de Nantes.

Une scène d'une grande violence. Au même moment, la sœur de la victime a appelé la police pour dire qu'elle venait de retrouver le corps sans vie de sa sœur dans la cuisine. Elle s'inquiétait de ne plus avoir de ses nouvelles. Les policiers ont inspecté le domicile du couple pendant six heures pour effectuer les constatations et, selon France Bleu Loire Océan, les premiers relevés font état d'une scène d'une grande violence et d'un acharnement de la part du suspect.

Un crime pour un œuf au plat ? Selon 20 Minutes, le suspect a expliqué être passé à l'acte après un différend concernant la cuisson des œufs au plat. Un mobile plutôt futile, qui coïncide avec les antécédents psychiatriques du suspect, a observé le parquet de Nantes. L'homme a été placé en garde à vue. La préméditation du crime ne devrait pas être retenue.