Nancy : "une sorte de préméditation"

  • A
  • A
Nancy : "une sorte de préméditation"
La jeune fille de 17 ans qui a enlevé un bébé à Nancy avait fait croire à ses proches qu'elle était enceinte.@ MAXPPP
Partagez sur :

La jeune fille de 17 ans avait fait croire à ses proches qu'elle était enceinte.

Le dénouement est heureux. Lucas a retrouvé ses parents, moins de 24 heures après avoir été enlevé dans une maternité de Nancy. La ravisseuse a été arrêtée et placée en garde à vue. Et les enquêteurs commencent à cerner sa personnalité.

>> A LIRE - Le "merci" de la mère de Lucas sur Facebook

Des premiers aveux. La jeune fille, âgée de 17 ans, a d'abord nié avoir enlevé le bébé, assurant qu'elle venait d'accoucher. "Puis elle a reconnu les faits", a précisé sur Europe 1 le directeur du SRPJ de Nancy, Alain Couic, en charge de l'enquête. "Mais il faut encore attendre qu'elle reconnaisse sur procès verbal", a-t-il tempéré. Une source proche du dossier a décrit la jeune fille comme quelqu'un de "fragile".

Un geste préparé. D'après les premiers éléments recueillis par les policiers, la ravisseuse aurait prémédité son geste, "ne serait-ce que pour avoir pu se dissimuler afin d'opérer le rapt de l'enfant", estime Alain Couic. Pour la psychologue Léa Karpel, ce genre de geste est d'ailleurs très souvent prémédité : "les ravisseuses visent une maternité, réfléchissent à leur acte comme on prépare un cambriolage", explique-t-elle sur Europe 1.

Des incohérences. La jeune fille aurait également fait croire à son entourage qu'elle était enceinte. Mais l'arrivée soudaine de ce bébé a intrigué certaines de ses connaissances. "C'est grâce à des renseignements recueillis par des proches de la famille et relayés par le dispositif 'alerte enlèvement'" que les enquêteurs ont finalement pu identifier la ravisseuse, a détaillé Alain Couic.

>> A LIRE AUSSI - Comment le bébé a été retrouvé

Trois témoignages recueillis grâce à l'"alerte enlèvement", déclenchée mardi matin, ont ainsi permis d'identifier l'adolescente. Ils évoquaient "une jeune femme, dont on ne connaissait pas le fait qu'elle était enceinte, et qui venait d'accoucher subitement", a précisé Alain Couic.

Une "envie irrépressible d'avoir un bébé". Pour Léa Karpel, il ne s'agit sans doute pas "d'un désir d'enfant inassouvi". La jeune fille de 17 ans n'a pas "expérimenté une infertilité douloureuse", analyse la psychologue. Selon elle, "on est plutôt dans un contexte d'envie irrépressible. Il faut 'l'objet' tout de suite non pas pour être mère mais pour avoir un bébé", conclut-elle.