Mutinerie à la prison de Bourg-en-Bresse

  • A
  • A
Mutinerie à la prison de Bourg-en-Bresse
@ MAXPPP
Partagez sur :

Des dégâts matériels sont à déplorer. Les détenus se plaignent des décisions d'un juge d'application des peines.

Une mutinerie a eu lieu jeudi après-midi dans une aile de la prison de Bourg-en-Bresse. Les détenus protestaient essentiellement contre les décisions d’un juge d’application des peines. Dans un premier temps, Le Parisien avait pourtant affirmé que l'incident était lié à l'interdiction pour les prisonniers de porter le short. Une mesure effectivement en place dans la prison mais pas en cause dans cette affaire.

Des dégâts matériels. Les faits se sont déroulés jeudi après-midi dans cette prison de 700 places, ouverte il y a trois ans seulement. Selon les informations d'Europe 1, une vingtaine de détenus se sont attaqués au mobilier d'une aile de la prison. Résultat : beaucoup de matériel cassé, comme des lumières et des caméras de surveillance, rapporte Stéphane Pieltant, le principal syndicat pénitentiaire UFAP, interrogé par France Info. Des canalisations d’eau auraient également été touchées, engendrant une inondation de la coursive.

Les détenus ont regagné leur cellule. Les prisonniers auraient également placé du mobilier en travers de la coursive pour bloquer tout accès au bâtiment où ils se sont retranchés. Les forces d'intervention de l'ERIS, les équipes régionales d'intervention et de sécurité, ont donc été appelées sur place. Arrivées au centre pénitentiaire vers 17h30, les forces d'intervention ont mis fin à la mutinerie peu après. Tous les détenus ont réintégré leur cellule.

Le port du short à l'origine du conflit. Selon les informations d'Europe 1, les détenus protestaient essentiellement contre les décisions d’un juge d’application des peines, qu’ils estiment trop "sévère" ou "restrictif ". La préfecture indique de son côté que la mutinerie "est partie d'une bricole" et concerne "une poignée de détenus qui ont été contenus dans un quartier du centre pénitentiaire".