Musée juif de Bruxelles : mort de l'employé grièvement blessé

  • A
  • A
Musée juif de Bruxelles : mort de l'employé grièvement blessé
@ REUTERS
Partagez sur :

L'employé belge très grièvement blessé dans la fusillade du Musée juif de Bruxelles est mort vendredi, portant à quatre le nombre de morts.

Le bilan est désormais de quatre morts. L'employé belge très grièvement blessé dans la fusillade du Musée juif de Bruxelles est mort vendredi, a indiqué le parquet fédéral. Une bénévole française et un couple de touristes israélien avaient été tués sur le coup par le tueur solitaire.

En état de mort cérébrale depuis la tuerie. Le jeune employé de 25 ans, Alexandre Strens, qui officiait à la réception du musée, est décédé à l'hôpital où il était en état de mort cérébrale. Alexandre Strens avait été embauché en 2013 par le musée, lieu de mémoire des cultures juives, où il était chargé de la communication.

Nemmouche arrêté en France. Medhi Nemmouche, le principal suspect de la tuerie du Musée juif, est un Français de 29 ans de retour de djihad en Syrie. Il a été arrêté la semaine dernière à Marseille, en possession d'un arsenal de poche, dans un bus en provenance d'Amsterdam via Bruxelles, lors d'un contrôle des douanes. Placé en garde à vue pour "assassinat et tentative d'assassinat en lien avec une entreprise terroriste" il est resté mutique face aux enquêteurs.

Attaque musée juif 930 620

© Capture d'écran YouTube

Il refuse d'être extradé en Belgique. Aux termes de sa longue garde à vue, Medhi Nemmouche a été présenté, mercredi à l'issue de sa garde à vue, au parquet général de la cour d'appel de Versailles. Un magistrat lui a notifié le mandat d'arrêt européen délivré à son encontre par la Belgique. Mais le suspect refuse d'être remis à la Belgique. Selon son avocat, il veut être jugé en France.

Un vidéo l'accable. Côté enquête, les enquêteurs semblent persuadés qu'ils tiennent le tireur de Bruxelles. Dans une vidéo retrouvée dans son appareil photo, on voit en effet les armes saisies sur lui et une voix, semblable à la sienne, déclare "avoir commis l'attentat contre les juifs et vouloir mettre Bruxelles à feu et à sang". L'enquête se poursuit en France et en Belgique, notamment pour savoir si Mehdi Nemmouche, âgé de 29 ans, est bien le "loup solitaire" décrit jusqu'ici par les autorités.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460-1_scalewidth_460

ENQUÊTE - Ce qu'ont découvert les enquêteurs

CARTE - Nemmouche : son parcours en sept étapes

PORTRAIT - Tuerie de Bruxelles : qui est Mehdi Nemmouche ?

LA TRAQUE - Musée juif de Bruxelles : une vidéo et un suspect