Mort pour avoir eu les cheveux mi-longs

  • A
  • A
Mort pour avoir eu les cheveux mi-longs
Thierry Simon a été retrouvé sans vie au milieu de ce carrefour du quartier du Barry, à Bollène.@ Maxppp
Partagez sur :

Thierry Simon a été battu à mort mercredi à Bollène, dans le Vaucluse, suite à une méprise.

Les proches de Thierry Simon, ainsi que les habitants de Bollène, dans le Vaucluse, sont sous le choc. Le procureur d'Avignon parle d'une affaire ridicule, aux conséquences démesurées. Thierry Simon, 39 ans, a été battu à mort par trois jeunes hommes mercredi soir, à cause d'une méprise. Les trois suspects, âgés d'une vingtaine d'années, ont écroués samedi soir.

Selon les premiers éléments de l'enquête, les cheveux mi-longs de la victime lui auraient été fatals. Mercredi soir, dans les rues de Bollène, les trois suspects voient passer une voiture, qu'ils pensent conduite par une femme. Au volant, c'est en fait Thierry Simon. Les trois jeunes hommes se mettent à siffler. Le conducteur, qui n'apprécie pas du tout l'affront, stoppe sa voiture.

Une marche blanche lundi à Bollène

Une violente altercation éclate. La victime est alors frappée à la tête. Le sang coule abondamment, les trois agresseurs prennent la fuite. C'est un pompier qui découvrira le corps de Thierry Simon, qui succombera quelques minutes plus tard à ses blessures.

Pris de remords, les trois jeunes hommes se rendent d'eux-mêmes à la gendarmerie. Ils expliquent que Thierry Simon les aurait frappés avec un objet contondant, ce que l'enquête n'a pas encore déterminé.

Deux des trois suspects étaient déjà connus des services de police. Agé de 39 ans, Thierry Simon, un mécanicien agricole passionné de pêche, n’avait jamais fait parler de lui. Une marche blanche aura lieu lundi à Bollène pour lui rendre hommage. Sa soeur a déjà annoncé qu'elle se portera partie civile lors du procès.