Mort en attendant le médecin

  • A
  • A
Mort en attendant le médecin
@ MAXPPP
Partagez sur :

L'AP-HP doit mener un audit interne après la mort d'un adolescent qui a attendu en vain les secours.

L'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) a annoncé vendredi un "audit interne" après la mort la veille d'un adolescent. Selon le témoignage de son père aux médecins, le garçon aurait attendu en vain les secours.

L'adolescent de 15 ans est décédé à Paris jeudi à l'aube. Son père assure qu'il a tenté en vain de faire venir un médecin, voyant son état se dégrader. Selon une source hositalière, l'adolescent serait décédé d'une probable méningite non soignée. Mais la préfecture de Seine-Saint-Denis, département de résidence de la victime, a annoncé vendredi soir que les premières analyses écartaient cette piste. Des analyses complémentaires sont en cours pour déterminer les causes du décès, a ajouté la préfecture.

Maux de tête et laryngite

Ce jeune homme, qui vivait avec son père dans un foyer à Pantin, est allé le dimanche consulter aux urgences de l'hôpital Robert-Debré souffrant de maux de tête et d'une laryngite. Il en était ressorti avec un traitement contre la laryngite. Dans les jours suivants, son état s'est aggravé et dans la nuit de mercredi à jeudi, l'adolescent a été pris de vomissements et de violentes migraines. Son père a alors appelé un service d'urgence, que l'enquête devra identifier, pour faire venir un médecin.

A 5 heures, ne voyant pas de secours arriver, le père a pris son fils sur son dos pour l'emmener aux urgences. Une patrouille de police, qui les a aperçus dans la rue, a alerté les pompiers. Arrivés sur place un quart d'heure plus tard, les pompiers, voyant l'état de l'adolescent, ont appelé le Samu qui est arrivé à 05h40.

Le jeune homme a été transporté à l'hôpital parisien de la Pitié-Salpêtrière où il est décèdé d'un arrêt cardiaque à 06 heures du matin.