Mort d'un motard après l'oubli d'un outil : un an avec sursis pour le mécanicien et le garagiste

  • A
  • A
Mort d'un motard après l'oubli d'un outil : un an avec sursis pour le mécanicien et le garagiste
Le mécanicien et le patron de la concession qui l'employait ont été condamnés vendredi à Angers.@ LIONEL BONAVENTURE / AFP
Partagez sur :

En 2013, le mécanicien avait oublié une clef six pans dans le moteur de la moto. Son conducteur était mort le jour-même dans un accident.

Un mécanicien et le patron de la concession qui l'employait ont été condamnés vendredi à Angers à un an de prison avec sursis pour "homicide involontaire", après la mort d'un motard le jour même où il venait de récupérer sa moto au garage. La société gestionnaire du garage a été condamnée à 30.000 euros d'amende, dont 15.000 avec sursis, également pour homicide involontaire.

"Je voulais entendre dire qu'ils sont coupables". À l'audience, il y a un mois, le procureur avait réclamé une peine de six mois avec sursis et le tribunal est donc allé au-delà. "Je voulais entendre dire qu'ils sont coupables. Ils ont tellement fui depuis le début. Le mot 'coupable' " est important", a déclaré la mère du motard.

Formation insuffisante. Les faits remontent au printemps 2013. Le motard avait été victime d'un accident mortel au guidon de son engin le jour-même où il l'avait récupéré au garage, le 2 mai 2013. Les expertises réalisées avaient démontré que l'accident était dû à l'oubli par le mécanicien d'un outil - une clef six pans - tombé dans le moteur de la moto, qu'il entretenait régulièrement depuis des années.

Seul le salarié était poursuivi initialement, mais le Parquet avait finalement décidé de poursuivre également le garage, considérant que la formation suivie par l'employé pour ce type de véhicule avait été insuffisante et qu'il n'était pas encadré dans son travail.