Mort de la chanteuse Barbara Waldens : des dysfonctionnements électriques, selon un expert

  • A
  • A
Mort de la chanteuse Barbara Waldens : des dysfonctionnements électriques, selon un expert
Le 19 juillet dernier, la chanteuse s'était effondrée sur scène pendant un concert dans une église.@ Capture d'écran Youtube
Partagez sur :

Le 19 juillet dernier, la chanteuse s'était effondrée sur scène pendant un concert dans une église.

Le rapport d'un expert met en lumière des "dysfonctionnements électriques" après la mort sur scène pendant un concert le 19 juillet de la chanteuse française Barbara Weldens, a appris l'AFP mercredi auprès du parquet de Cahors.

En revanche, ce rapport ne fait aucun lien entre l'accident, qui s'est produit dans l'église des Cordeliers du petit village de Gourdon, dans le Lot, et l'épisode orageux sur la région au même moment, précise-t-on de même source. Une information judiciaire contre X pour "homicide involontaire" sera ouverte lundi 31 juillet, a encore indiqué le parquet. "Nous ouvrons une information judiciaire pour connaître les causes des dysfonctionnements et déterminer exactement les responsabilités de chacun", a ajouté la même source.

Effondrée sur scène. L'artiste, qui participait au festival Léo Ferré, s'était effondrée sur scène vers minuit. Arrivés sur place, les secours n'étaient pas parvenus à la ranimer. L'autopsie a confirmé que Barbara Weldens, 35 ans, qui chantait souvent pieds nus, est décédée des suites d'une électrocution, a indiqué le parquet. "Il semblerait qu'elle chantait pieds nus mais pour l'instant, on ne peut pas dire s'il y a un lien ou pas avec cet accident", a ajouté le parquet. En 2016, Barbara Weldens avait remporté le premier prix du concours Jeunes Talents du festival de musique Jacques Brel. Elle avait sorti en février son premier album studio, intitulé Le grand H de l'homme.