Mort d’un kitesurfeur à Saint-Jean-de-Luz

  • A
  • A
Mort d’un kitesurfeur à Saint-Jean-de-Luz
@ MAXPPP
Partagez sur :

Projeté par le vent au-dessus d'un immeuble de neuf étages, il est décédé sur le coup.

Un homme de 24 ans qui pratiquait le kitesurf - une discipline qui consiste à glisser sur une planche de surf en se faisant tracter par un cerf-volant - s'est tué dimanche à Saint-Jean-de-Luz, dans les Pyrénées-Atlantiques. Vers 12h30, le jeune homme a été emporté par la force du vent, sans parvenir à se détacher de sa voile. Il a ensuite heurté le toit d'un immeuble, avant de se détacher de son harnais et de faire une chute de 15 mètres.

Selon les premiers éléments, le jeune homme a été projeté, dans un premier temps, contre le parapet - un rempart en pierre haut de trois mètres qui borde la plage de Saint-Jean-de-Luz -, avant d'être aspiré par son cerf-volant vers le haut. Le kitesurfeur s’est alors retrouvé emporté jusqu'au sommet d'un immeuble résidentiel, heurtant une cheminée avant de faire une chute d'une quinzaine de mètres derrière la résidence.

"J'ai cru que j'avais eu une hallucination"

"J'étais au téléphone avec une amie devant la fenêtre. J'étais en train de lui raconter en regardant la mer que c'était la tempête, quand je l'ai vu passer devant moi à une vitesse folle", a confié à Sud Ouest une habitante de l'immeuble. L'espace d'une seconde, j'ai même cru que j'avais eu une hallucination".

Un accident mortel de kitesurf s’était déjà produit au Pays basque, en avril 2009, rappelle le quotidien régional. Un jeune homme avait perdu la vie sur la plage de l'Uhabia, à Bidart, emporté lui aussi par une violente rafale.

Un avis de très fortes vagues dues à des vents violents a été émis par Météo-France à partir de lundi pour les côtes de Charente, Gironde, Landes et Basque.