Mort chez lui et découvert des mois après

  • A
  • A
Mort chez lui et découvert des mois après
C'est un père qui venait rendre visite à sa fille qui s'est trompé de porte et a découvert le corps.@ CAPTURE D'ECRAN GOOGLE MAPS
Partagez sur :

Le cadavre en décomposition d'un sexagénaire bordelais a été retrouvé dans son appartement.

Du corps de Jean-Marie Boudot, il ne restait quasiment qu'un squelette. Le cadavre de ce sexagénaire mort depuis des mois, voire des années, a été retrouvé lundi dans le petit studio qu'il occupait à Bordeaux, dans une résidence étudiante, rapporte Sud-Ouest. C'est un père qui venait voir sa fille qui s'est trompé d'appartement et a fait la macabre découverte en poussant la porte, fermée mais pas à clé.

Le corps de Jean-Marie Boudot, était par terre et dans un état tel qu'il était forcément mort depuis au moins plusieurs mois. Les enquêteurs, aussitôt prévenus, ont trouvé sur une table plusieurs courriers, dont les derniers datent de 2009. Ce qui laisse penser que le décès pourrait éventuellement remonter à cette année-là.

Un mot d'un huissier

Dans la boîte aux lettres de Jean-Marie Boudot se trouvaient des monceaux de prospectus, de factures et de lettres. Un huissier y avait même déposé un papier, expliquant qu'il venait pour une saisie-vente mobilière pour un paiement de créance, et prévenant de son intention de revenir plus tard, accompagné de policiers.

Les voisins ne se sont doutés de rien. L'un d'eux, un étudiant installé dans la résidence depuis septembre, a confié au quotidien n'avoir jamais entendu le moindre bruit et assuré que dans ce bâtiment, les gens se connaissaient peu. Aucune odeur ne s'est en outre répandue à l'extérieur du studio.

Le syndic de l'immeuble non plus ne s'est pas rendu compte de la mort de cet homme qui aurait eu 63 ans cette année. La responsable a expliqué que l'organisme ne s'occupe "que des parties communes". Quant au loyer du sexagénaire, il était directement réglé par la Caisse d'allocations familiale, dont les fichiers n'étaient donc visiblement pas à jour.