Montreuil : le propriétaire entendu

  • A
  • A
Montreuil : le propriétaire entendu
Un hôtel en réfection s'est effondré sur une maison d'un étage, à Montreuil, dimanche soir.@ EUROPE 1 - MARTIN FENEAU
Partagez sur :

Son immeuble s'est écroulé sur un autre bâtiment dimanche. Bilan définitif : 3 morts.

Il ne reste qu’un immense tas de gravas. Un ancien hôtel social en cours de réhabilitation s'est écroulé sur une maison voisine haute d’un étage, dimanche soir à Montreuil, en Seine-Saint-Denis. Ce bâtiment a été détruit entièrement sous le poids de l’ancien hôtel de quatre étages, piégeant ainsi plusieurs personnes sous les décombres. La maison abritait deux familles. Trois personnes sont décédées. Il s'agirait d'une femme et de deux enfants, dont un bébé.

Huit personnes ont pu être évacuées. Parmi elles figurent cinq enfants et trois adultes, a indiqué le préfet. Selon le porte-parole des pompiers, les deux premiers enfants évacués, âgés de 5 et 8 ans, peu après le sinistre sont "indemnes physiquement". Les six autres personnes sortis des gravats sont considérées comme "victimes en état grave du fait du nombre d'heures passées sous les décombres", a dit le lieutenant-colonel Grosjean.

Enquête pour homicide involontaire

Une enquête pour homicide involontaire a été ouverte. La maire de Montreuil, l'écologiste Dominique Voynet, a annoncé lundi en fin de journée que le propriétaire de l'immeuble vétuste était entendu par la police. Sans donner plus de précisions. Mais pour l'élue, ce drame qui traite de "l'insalubrité et de l'insécurité" est "la conséquence du mal-logement et de la légèreté des propriétaires d'immeubles dégradés contre lesquels nous essayons de mener des actions au long-terme".

"Un immeuble très insalubre"

Des travaux de réhabilitation étaient en cours sur cet immeuble, fermé sur décision de la mairie. Certains habitants du quartier parlent d'un immeuble dans "un état très insalubre". L'effondrement a aussi endommagé la partie avant d'un véhicule de police qui circulait dans la rue, de retour des lieux d'un cambriolage. Ses passagers n'ont cependant pas été blessés.

"Je m'y attendais", témoigne une ancienne habitante :

Environ 120 pompiers, issus de 20 casernes, et accompagnés de chiens et équipés de matériel de sonorisation, ont été dépêchés sur place. Ils ont déblayé les gravas un à un jusqu'au petit matin. Depuis, c'est une pelleteuse qui a pris le relais alors qu'il n'y a plus aucun signe de vie. Mais ils comptent déblayer les lieux pierre après pierre.