Mont-Blanc : un site trop fréquenté ?

  • A
  • A
Mont-Blanc : un site trop fréquenté ?
@ EUROPE 1 - MARION SAUVEUR
Partagez sur :

Les guides soulignent la forte affluence après l'accident qui a fait 9 morts près du Mont-Blanc.

Le site du Mont-Blanc est-il surfréquenté ? La question se pose après l'avalanche meurtrière survenue jeudi matin. Le drame a causé la mort de neuf personnes jeudi matin,au Mont maudit. On compte en outre six blessés légers, cinq personnes indemnes et quatre disparus. C'est le plus grave accident dans les Alpes françaises, ces dix dernières années.

Si le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, a refusé de s'exprimer sur un début de polémique concernant la surfréquentation du Mont-Blanc, les professionnels du secteur n'hésitent pas, de leur côté, à tirer la sonnette d'alarme. Les guides pointent notamment du doigt l'affluence massive de touristes l'été et les conditions d'ascension périlleuses. Chaque été, quelque 20.000 personnes se lancent à l'assaut du Mont-Blanc, soit entre 300 à 400 départs par jour.

Un itinéraire trop périlleux ?

Plusieurs itinéraires permettent l'ascension du célèbre sommet, dont deux principaux : via le dôme du Goûter ou par la voie des 3 Monts, Mont Maudit, Mont-Blanc du Tacul et Mont-Blanc.  L'itinéraire des 3 Monts, où a eu lieu le drame, serait particulièrement dangereux cette année affirment certains guides indépendants. Des guides obligés de l'emprunter car ils ne disposent quasiment pas de place au refuge du Goûter, la voie la plus facile.

Victor, un guide indépendant interrogé par Europe 1, se montre, malgré tout, assez prudent sur le sujet. "C'est un itinéraire qui est exposé, oui. Mais pas particulièrement dangereux pour ça. Les risques ils sont là, mais on les accepte, ou on ne les accepte pas, mais on en est conscient. C'est évidemment plus facile de passer par le Goûter, d'un point de vue technique, c'est plus facile", reconnaît-il.

"Les deux secteurs, c'est de la haute montagne"

C'est pourquoi depuis deux ans, Victor n'emprunte plus la voie du Mont-Maudit. Il déplore également la saturation des refuges comme celui du Goûter. Ces lieux sont généralement monopolisés par les tours-opérateurs étrangers et les guides de la compagnie de Chamonix.

Mais pour Jean-Louis Verdier, membre de cette compagnie et conseiller adjoint au maire, cet itinéraire des 3 Monts ne présente aucun danger particulier. "Rien ne permet de dire que la traversée par les 3 Monts, ou la montée par l'aiguille du Goûter est plus dangereuse. Si on avait un drame dans l'aiguille du Goûter, on dirait c'est plus dangereux dans l'aiguille du Goûter. Il y a des chutes de pierres dans l'aiguille du Goûter, il y a des chutes de sérac du côté des 3 Monts. Les deux secteurs, c'est de la haute montagne", résume-t-il au micro d'Europe 1.  Course dangereuse ou pas, aucun bulletin d'alerte de risque d'avalanche n'avait pas été publié jeudi.