Meurtres et viol à Montluçon : deux hommes écroués, un troisième recherché

  • A
  • A
Meurtres et viol à Montluçon : deux hommes écroués, un troisième recherché
Les habitants de Montluçon sont sous tension depuis le début du mois. @ LOIC VENANCE / AFP
Partagez sur :

Deux hommes ont été mis en examen et écroués mercredi soir, pour viol avec séquestration. Ils pourraient avoir un lien avec trois meurtres. 

Montluçon est sous tension après le meurtre d’un couple de retraités il y a deux semaines, celui d’une septuagénaire lundi, ainsi que le viol en réunion d’une jeune femme survenu samedi 11 mars à son domicile en présence de son compagnon, ligoté. 

Un suspect a reconnu les faits.Un homme de 19 ans a été arrêté mardi dans cette ville de l’Allier, dans l’affaire du viol. Il "pourrait avoir un lien avec le double homicide" d'un couple de retraités, tués à leur domicile début mars, a indiqué le procureur, Éric Mazaud. Au cours d'un point fait par celui-ci mercredi, on a appris que le suspect, originaire de Mayotte selon le quotidien Aujourd'hui en France, avait reconnu les faits lors de sa garde à vue. "Une autre personne est en garde à vue au titre de la complicité par aide ou assistance" depuis mercredi matin, précisait par ailleurs le procureur. Cet homme de 20 ans serait connu pour des affaires de vol, précise Le Parisien.

Mise en examen pour viol. Tous deux ont été présentés au pôle de l'instruction du tribunal de grande instance de Cusset mercredi soir, mis en examen et écroués pour viol en réunion, séquestration et extorsion pour le jeune de 19 ans. Son complice présumé a quant à lui été mis en examen pour complicité de ces faits, relate La Montagne jeudi matin. Dans cette affaire, un troisième suspect identifié est activement recherché et fait l'objet d'un mandat de recherche.

Des liens entre les meurtres. Sur le double homicide des époux, une ouverture d'information judiciaire a été ouverte contre X, des chefs d'homicides volontaires précédés, accompagné ou suivis d'un autre crime, en l'espèce des actes de torture ou de barbarie sur personnes vulnérables. Enfin, dans l'enquête sur le meurtre d'une retraitée de 74 ans, des rapprochements sont envisagés avec le double homicide par les enquêteurs, notamment en raison du mode opératoire choisi par le ou les auteurs.