Meurtre d'Alexandre Junca à Pau : le principal accusé condamné à perpétuité

  • A
  • A
Meurtre d'Alexandre Junca à Pau : le principal accusé condamné à perpétuité
Le principal suspect dans le meurtre d'Alexandre Junca est arrivé le visage dissimulé à la cour d'assises de Pau, mardi 7 juin@ AFP
Partagez sur :

Le jeune Alexandre Junca avait été tué en 2011 à l'âge de 13 ans. Les protagonistes ont été condamnés à des peines allant de trois ans à la perpétuité. 

Mickaël Baehrel, principal accusé du meurtre d'Alexandre Junca, collégien de 13 ans tué puis démembré en 2011 à Pau après le vol de son portable, a été condamné jeudi à la réclusion à perpétuité par la cour d'assises des Pyrénées-Atlantiques.

Perpétuité. Condamné à la perpétuité, le principal accusé du meurtre d'Alexandre Junca, collégien de 13 ans tué en juin 2011, avait reconnu la semaine dernière pour la première fois avoir agi seul lors de l'agression mortelle, sous la pression du président de la cour d'assises des Pyrénées-atlantiques et de la mère de la victime. Christophe Camy, autre marginal qui avait volé le portable de l'adolescent, accusé comme Baehrel de "vol avec violences ayant entraîné la mort", a été condamné à 15 ans de réclusion, conformément aux réquisitions de l'avocat général. La cour a également suivi les réquisitions en condamnant les deux autres accusés, poursuivis notamment pour "non-dénonciation de crime", à trois ans de prison, la peine maximale dans leur cas.

Les faits. Le collégien avait disparu dans la soirée du 4 juin 2011, près de chez son père, dans le centre de Pau. Son corps, sauvagement démembré, avait été retrouvé en plusieurs étapes, d'abord un fémur en juin 2011, puis le reste du cadavre en octobre de la même année, sous une digue provisoire édifiée sur la rivière traversant la ville.