Mère et fils étaient accros aux somnifères

  • A
  • A
Mère et fils étaient accros aux somnifères
Une mère et un fils consommaient de grandes quantités de somnifères, achetés grâce à de fausses ordonnances.@ MAXPPP
Partagez sur :

Ils écumaient les pharmacies avec de fausses ordonnances. Le fils va être jugé, sa mère étant décédée entre-temps.

L'info. Un homme de 36 ans doit comparaître prochainement devant le tribunal correctionnel de Bordeaux. Accro au Stilnox, il avait mis au point un système de fausses ordonnances pour s'en procurer, avec sa mère, elle aussi très grande consommatrice de ce somnifère, rapporte Sud Ouest. La femme de 59 ans, qui avait elle aussi été convoquée par la justice, est morte l'été dernier.

Un système bien rodé. Selon les premiers éléments de l'enquête, chacun pouvait avaler jusqu'à 25 comprimés par jour, "pour se calmer, faire la sieste et au moment du coucher, voire même au milieu de la nuit", d'après leur témoignage. D'où la mise en place d'un système très efficace pour se fournir en somnifères. Le fils avait réussi à récupérer des ordonnances chez son médecin psychiatre, qu'il remplissait grâce à un ordinateur.

C'est ensuite sa mère qui se chargeait d'aller acheter les boîtes de Stilnox. Elle prétendait avoir oublié sa carte Vitale pour ne pas être repérée par la Sécu. La femme était bien connue des pharmacies bordelaises et des environs, au point même que certaines officines refusaient de lui délivrer le médicament. Les enquêteurs avaient même découvert plus de 300 boîtes de somnifères chez eux.

Dénoncé par le psy. C'est le psychiatre du fils qui les a signalés aux policiers. Il avait en effet découvert que son patient faisait des faux avec des ordonnances à son nom. Convoqués une première fois au printemps, la mère et le fils avaient reconnu les faits et invoqué les difficultés de la vie pour justifier leurs agissements.

Jugé sans sa mère. Mais cette interpellation n'avait freiné ces accrocs. Au cours d'une filature, les policiers s'étaient aperçus que la mère continuait son manège dans différentes pharmacies. Arrêtés une nouvelle fois, ils étaient poursuivis pour "poursuivis pour faux et usage, et infractions à la réglementation sur les substances vénéneuses". Finalement, seul le fils sera jugé, sa mère étant morte cet été.

Le Stilnox est un somnifère prescrit sur ordonnance pour les "troubles sévères du sommeil" en cas d'"insomnie occasionnelle ou transitoire", selon la notice du Vidal. Ce dictionnaire des médicaments précise en outre que "la durée de prescription de ce médicament ne peut pas dépasser 4 semaines".