Menton : un incendie d'origine suspecte détruit 60 hectares de forêt

  • A
  • A
Menton : un incendie d'origine suspecte détruit 60 hectares de forêt
@ AFP
Partagez sur :

Le maire de Menton a annoncé qu'il avait porté plainte contre X après que quatre départs de feu distincts, à l'origine de l'incendie, ont été constatés.

Près de 60 hectares de forêt ont été parcourus par les flammes, mercredi, sur les communes de Menton et Castellar, dans les Alpes-Maritimes. Vers 19 heures, l'incendie était "contenu" mais pas encore "fixé", a-t-on appris auprès de la préfecture.

Plus de 180 soldats du feu mobilisés. Seules quatre maisons ont dû être évacuées, tandis que deux randonneurs ont été hélitreuillés de la zone au tout début de l'incendie. Jusqu'à 180 pompiers et notamment trois hélicoptères bombardiers d'eau, quatre Canadair ont été mobilisés pour maîtriser le feu, selon la préfecture. Des sapeurs forestiers et des forces de gendarmerie et de police ainsi que des agents des collectivités territoriales sont également intervenus, d'après le ministère.

Un incendie d'origine criminelle ? Le feu, qui a démarré vers 12h30 et aurait eu quatre foyers distincts, s'est déclenché dans un vallon situé près de l'avant-dernier viaduc autoroutier avant l'Italie. "Les services d'enquête sont saisis afin de déterminer l'origine du sinistre qui semble être parti du bord de l'autoroute A8", a indiqué le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve. De son côté, le député-maire de Menton, Jean-Claude Guibal, a indiqué qu'il avait porté plainte contre X afin de permettre l'ouverture d'une enquête judiciaire.

Restes de cocktail Molotov. "Cet incendie de mardi, on a constaté qu'il a été provoqué par plusieurs départs de feu situés assez loin les uns des autres, à plusieurs centaines de mètres", précise le maire de Menton au micro d'Europe 1. "De surcroît, sur le feu qui avait été rapidement maîtrisé il y a trois jours, on a retrouvé des tessons de bouteille et les restes d'une bouteille qui avaient toute l'apparence d'un cocktail Molotov avec la mèche et le reste", explique-t-il. Et Jean-Claude Guibal de préciser le but de sa plainte. "Dans tous les cas, qu'il y ait tant de départ, c'est plus que suspect. Je tiens absolument à ce que ceux qui se prêtent à ce genre  de comportement soit sanctionnés. Et lourdement, je l'espère".