Megan rapatriée, son prof emprisonné

  • A
  • A
Megan rapatriée, son prof emprisonné
Partagez sur :

L'enseignant a été incarcéré à la maison d'arrêt de Gradignan, en attendant une audience, mardi.

La "cavale" amoureuse de Jeremy et Megan n'aura duré que huit jours. L'enseignant et l'adolescente britanniques, en fuite depuis le 20 septembre, ont été retrouvés vendredi par la police judiciaire, dans le centre-ville de Bordeaux.

Jeremy Forest, enseignant en mathématiques, marié et âgé de 30 ans, s'est vu signifier le mandat d'arrêt européen pour enlèvement d'enfant délivré contre lui. Le prof a ensuite ét é transféré samedi matin à la maison d'arrêt de Gradignan, en Gironde, en attendant une audience publique, mardi matin. Il devrait être remis rapidement aux autorités britanniques.

Il voulait prolonger son histoire d'amour à Bordeaux

Depuis sa cellule, l'enseignant britannique s'est dit "très déçu du coup de frein brutal donné à son histoire d'amour". "Il a été arrêté alors qu'il se trouvait à Bordeaux en train de chercher du travail pour prolonger son histoire d'amour un peu plus loin dans un pays peut-être plus compréhensif", a indiqué son avocat, Me Daniel Lalanne.

Megan, mineure de 15 ans qui avait fugué avec son professeur, est, elle, rentrée chez elle en Angleterre, samedi, en milieu d'après-midi. A son retour, l'adolescente devrait être "être entendue par la police".

Un couple "discret" et "tranquille"

Megan et Jeremy Forest étaient arrivés dès le 21 septembre à Bordeaux, où ils ont dormi, le premier soir, dans un hôtel deux étoiles. Jeremy Forrest, 30 ans, qui parlait quelques mots de français, s'est présenté sous le nom de "Jack Grant" a expliqué le gérant de l'hôtel, affirmant que le couple s'est montré au cours de son rapide séjour "discret", "tranquille" et "pas spécialement amoureux".

24.09-illustr-megan-stammer
Selon les enquêteurs britanniques, Megan Stammers et son professeur avaient quitté le 20 septembre le Sussex, dans le sud de l'Angleterre, à bord d'une Ford Fiesta noire. Mais l'alerte a été donnée que le 22 septembre dernier quand Megan, 15 ans, ne s’est pas présentée au collège où elle est scolarisée. N’ayant pas de nouvelles, ses parents avaient signalé sa disparition à la police. Toutes les pistes ont été évoquées. Mais très vite, celle de la fugue s’est imposée aux enquêteurs.

Parallèlement, le collège où Megan suit ses cours s'est rendu compte de l’absence de l’un de ses enseignants, Jeremy Forrest. L’homme n’avait pas prévenu qu’il ne pourrait pas assurer ses cours. Sa femme ne savait pas non plus où il se trouvait.

>> A lire aussi - Megan et Jeremy, des fugitifs à la Une

Main dans la main

24.09-site-web-megan-stamme
Le 25 septembre, des images des caméras de surveillance d'un ferry assurant la liaison entre Douvres et Calais, avaient montré l'adolescente et l'enseignant, main dans la main, durant la traversée. Dans le même temps, les investigations de la police britannique avaient permis de découvrir que Megan entretenait depuis plusieurs mois une relation amoureuse avec son enseignant. Ils s'échangeaient des messages sur le site de microblogging Twitter.

Problème, la majorité sexuelle est fixée à 16 ans au Royaume-Uni et à 15 ans en France. Mais la législation française comporte tout de même "un délit d'atteinte sexuelle sans violence sur mineur de plus de 15 ans en abusant de l'autorité conférée par ses fonctions". Passible de 10 ans d'emprisonnement et 150.000 euros d'amende.