Mazières : le suspect avait un passif

  • A
  • A
Mazières : le suspect avait un passif
@ MAXPPP
Partagez sur :

Suspecté d'avoir tué le journaliste Bernard Mazières, Dany Manfoumbi comparaît dans une autre affaire.

Il avait toujours voulu savoir ce que cela faisait de tuer quelqu’un. A 25 ans, il avait la tchatche, travaillait dans une agence immobilière, était toujours tiré à quatre épingles. Le psychologue qui a rencontré le jeune homme le décrit comme "anxieux, timide, introverti, mégalomane et mythomane". Sur son site, où il s’était surnommé Dany Hunter (Dany le chasseur), il avait mis en évidence le visage ensanglanté de Christian Bale, l’acteur qui joue le golden boy incapable de contenir sur pulsions meurtrières dans American Psycho.

Coup de hachoir

Le profil pourrait être celui, bien ficelé, d’un acteur de thriller. Mais il est bien réel : Dany Manfoumbi, à qui Le Journal du Dimancheconsacre un portrait dans sa dernière édition, est le jeune homme soupçonné d’avoir assassiné le journaliste Bernard Mazières le 24 décembre dernier. Mis en examen, il sera jugé le 27 avril pour une autre sombre affaire, souligne l'hebdomadaire.

Les faits remontent à 2009. Dany Manfoumbi se glisse, par le biais d’un ami, dans une fête organisée par Vivien, un étudiant de 21 ans. Le lendemain, il retourne chez son hôte. A peine celui-ci a-t-il ouvert la porte que Dany Manfoumbi lui assène un coup de hachoir à la gorge et le laisse pour mort. Il lui vole son ordinateur, un peu d’argent et de haschich et prend la fuite.

Air hautain

Mais Vivien survit et signale son agresseur, que la police retrouve. Dany Manfoumbi reconnaît d’abord que "l’air hautain" qu’il prêtait à Vivien la veille lui avait donné envie de le tuer. Puis change sa version : il ne serait retourné chez l’étudiant que pour le voler. Il dit regretter son geste. Le parquet demande alors son placement en détention provisoire, mais le juge des libertés et de la détention le place sous contrôle judiciaire.

Dany Manfoumbi est donc laissé libre. A peine un an après les faits, Dany Manfoumbi se retrouve impliqué dans une autre histoire d’assassinat. Qu’il assume pleinement cette fois. Dans la nuit du 23 au 24 décembre 2010, il se rend au domicile de Bernard Mazières, ancien journaliste du Parisien à la retraite, et l’assassine avec un marteau et un couteau. Il affirme avoir agi sur demande du fils de Bernard Mazières, Lucas, 17 ans, qui confirme. Etrange et inquiétante personnalité, qui devra s’expliquer, par deux fois, devant la justice.