Marseille : un homme tué par balles, le 4e dans les Bouches-du-Rhône en août

  • A
  • A
Marseille : un homme tué par balles, le 4e dans les Bouches-du-Rhône en août
@ AFP
Partagez sur :

Un homme a été tué par balles mercredi soir. Selon les premiers éléments de l'enquête, cet homicide n'aurait rien à voir avec un règlement de comptes.

Un homme âgé de près de 40 ans a été abattu mercredi en début de soirée de plusieurs balles dans le 13e arrondissement de Marseille, la 4e victime d'un homicide de ce type en août dans la région marseillaise, a-t-on appris de source policière.

Ce qui s'est passé. La victime, qui était en train de garer sa moto peu après 19h dans une petite rue proche de cités sensibles des quartiers nord de Marseille, a été prise pour cible par un homme qui est sorti d'un véhicule pour tirer avant de prendre la fuite à bord de celui-ci, a indiqué cette source. Il a été touché "à 7-8 reprises" au thorax et à la tête par ce tireur cagoulé, devant l'un des fils âgé de 20 ans, qui a donné l'alerte, a précisé une autre source, proche de l'enquête. Les pompiers, qui ont pris en charge la victime, n'ont pas pu le réanimer et il a été déclaré mort sur place.

Pas un règlement de comptes. L'homme "n'était pas connu récemment des services de police", a confirmé le procureur de la République de Marseille Xavier Tarabeux, selon qui l'absence de mobile identifié et le mode opératoire "ne permet pas de s'orienter vers un règlement de comptes", malgré "le guet-apens" et "la prémédition", clairement établis.

4e personne tuée en août. Vers 20h30, la police scientifique s'affairait dans cette petite rue d'un quartier pavillonnaire proche de grands ensembles connus pour abriter des trafics de stupéfiants. La victime, née en 1977, est la quatrième personne tuée par arme à feu depuis début août dans la région marseillaise. Depuis le début de l'année, les Bouches-du-Rhône ont connu une recrudescence des homicides par balle, avec 22 victimes en comptant celle de mercredi, des cas souvent liés à de probables règlements de comptes sur fond de trafic de drogue.