Marseille : un fourgon blindé attaqué

  • A
  • A
Marseille : un fourgon blindé attaqué
@ MAXPPP
Partagez sur :

VIDEO - Un commando lourdement armé n'a pas hésité à ouvrir le feu. Sans faire de blessés.

Un fourgon de transport de fonds de la société Loomis, celle qui employait Toni Musulin, a été attaqué lundi vers 10 heures à proximité des bassins de radoub du port à Marseille par un commando fortement armé. Des hommes déterminés qui n'ont pas hésité à arroser de balles les convoyeurs de fonds, une patrouille de CRS, et les automobilistes présents à proximité. Il n'y a eu, par miracle, aucun blessé.

Le butin est estimé à 2,1 millions d'euros.

Attaque à l'explosif

Le commando, composé d'une demi-douzaine d'hommes cagoulés et lourdement armés, a d'abord bloqué le fourgon avec une camionnette. Ils ont alors ouvert l'arrière du fourgon à l'explosif, avant d'incendier le véhicule et de prendre la fuite. Plusieurs dizaines d'impacts de balles, tirées à la kalachnikov, ont été relevés par les enquêteurs. L'un des malfaiteurs aurait été blessé.

Des témoins sur place ont affirmé avoir vu des hommes charger des sacs dans une Audi break de couleur noire. Ils ont ensuite pris la fuite, via l'autoroute du littoral, à bord de deux puissantes voitures.

Des précédents

"On a affaire à une équipe de fous dangereux, de débiles mentaux. Plusieurs chargeurs de Kalachnikov ont été vidés sur des convoyeurs, des témoins et des policiers", s'est indigné le directeur interrégional de la police judiciaire de Marseille, Roland Gauze.

La zone de l'attaque, le carrefour du Cap Pinède, qui longe la zone portuaire au nord de Marseille, a déjà été le théâtre d'attaques similaires par le passé. Selon les enquêteurs, le mode opératoire des braqueurs rappelle celui utilisé le 4 janvier dernier, à Gémenos,, à une vingtaine de kilomètres à l'est de Marseille, où un fourgon blindé de la société Sazias a été attaqué.