Marseille : profanation d'une quinzaine de tombes catholiques dans un cimetière municipal

  • A
  • A
Marseille : profanation d'une quinzaine de tombes catholiques dans un cimetière municipal
"Dix chapelles ont été endommagées, une urne vidée, cinq livres funéraires et dix amphores, cassés", a précisé le maire de Marseille.@ DAMIEN MEYER / AFP
Partagez sur :

Dans un cimetière du centre-ville de Marseille, une quinzaine de tombes a été profanée, sans qu'une revendication n'ait été apportée à ces faits.

Une quinzaine de tombes catholiques ont été profanées sans motif apparent dans un cimetière municipal du 15e arrondissement de Marseille, a-t-on appris mardi de sources concordantes.

Pas de revendication pour l'heure. "Dix chapelles ont été endommagées, une urne vidée, cinq livres funéraires et dix amphores cassés", énumère le maire, Jean-Claude Gaudin dans un communiqué. "Si aucune revendication ni inscription xénophobe ou raciste n'ont été relevées, ces actes de vandalisme n'en viennent pas moins salir la mémoire des défunts et heurter le recueillement des familles", dénonce-t-il.

Des faits survenus mercredi. "Les faits se seraient produits le 7 février, mais n'ont été signalés que lundi", a précisé la police. L'enquête a été confiée à la division Nord. "Je souhaite que ces effroyables actes soient sévèrement punis et je suivrai attentivement le déroulement de l'enquête judiciaire. Le culte des morts est sacré et quelles que soient les croyances de chacun, tous les lieux de recueillement doivent être respectés", a ajouté Jean-Claude Gaudin sur Twitter.