Marseille : plusieurs arrestations liées à des règlements de comptes

  • A
  • A
Marseille : plusieurs arrestations liées à des règlements de comptes
Mardi et jeudi, "trois suspects d'un règlement de comptes commis le 12 mai à Marseille étaient interpellés.@ AFP
Partagez sur :

Selon l'enquête, "cette équipe de malfaiteurs projetait un ou plusieurs autres règlements de comptes dans un futur proche".

La police marseillaise a procédé cette semaine à plusieurs arrestations liées à des affaires de règlements de comptes, notamment les auteurs présumés d'un homicide de ce type commis la semaine dernière, a annoncé vendredi soir la préfecture de police. 

Un homme tué par balle. Mardi et jeudi, "trois suspects d'un règlement de comptes commis le 12 mai au matin dans le 3e arrondissement de Marseille étaient interpellés par les policiers de la direction interrégionale de la police judiciaire", indique la préfecture dans un communiqué. Ce jour-là, un jeune homme a été tué par balle tôt le matin, le 12e mort dans des circonstances similaires depuis le début de l'année dans l'agglomération.

D'autres règlements de comptes ? Selon l'enquête, "cette équipe de malfaiteurs projetait un ou plusieurs autres règlements de comptes dans un futur proche", explique la préfecture. Par ailleurs, dix individus ont été interpellés mercredi dans la cité des Micocouliers par les hommes de la direction départementale de la Sécurité publique, notamment avec l'appui du Raid, après un appel de voisinage signalant des hommes en armes. Cinq hommes, vêtus de noir, cagoulés et armés s'étaient retranchés dans un appartement.

Ils ont été interpellés "sans incident", tout comme cinq autres à l'extérieur du bâtiment. "Un fusil d'assaut, une arme de poing, de nombreuses munitions ainsi que deux gilets pare-balles étaient saisis", détaille la préfecture. 

Des liens entre les individus. Les investigations ont permis "de relier plusieurs individus à l'un des contentieux majeurs du trafic de stupéfiants à Marseille, à l'origine de nombreux règlements de comptes", poursuit cette même source, sans préciser la nature du contentieux. Parmi les 10 personnes arrêtées, quatre ont été "présentés devant un juge d'instruction", précise la préfecture.