Marseille : nouvelle fusillade, deux blessés

  • A
  • A
Marseille : nouvelle fusillade, deux blessés
Les policiers s'étonnent de la disproportion entre le futilité du mobile, une embrouille, et la riposte à l'arme de guerre.
Partagez sur :

Deux jeunes ont été gravement blessés dans la cité de La Rouguière. La futilité du mobile interpelle.

Une fusillade à l’arme de guerre pour une simple embrouille. Vendredi soir, deux jeunes hommes âgés de 18 et 23 ans ont été gravement blessés quand ils ont été pris pour cible par plusieurs agresseurs alors qu'ils se trouvaient à bord de leur véhicule à la cité de la Rouguière, dans le XIe arrondissement de Marseille. L'une des victimes a été atteinte au bassin et au bras, la seconde à l'omoplate et à la jambe, mais leur pronostic vital n'est pas engagé.     

Une demi-douzaine de douilles de gros calibre ont été retrouvées sur les lieux de l'embuscade. Les deux hommes étaient connus des services de police pour des délits mineurs qui ne seraient pas en rapport avec le trafic de stupéfiants. L’une des deux victimes a pu livrer quelques explications aux policiers. Les deux jeunes connaissaient leurs agresseurs, avec qui ils avaient eu un différend à quelques jours.

Futilité du mobile

C’est bien cette disproportion entre l’arme utilisée et la futilité du mobile, qui interpelle les policiers. Les agresseurs n’ont pas hésité à ouvrir le feu sur un parking, au milieu d’une cité. Il était 20h30, ils ont arrosé la voiture dans laquelle les deux cibles se trouvaient. Sur le sol, des bris de vitre et 6 étuis de calibre 5.56 correspondant à un fusil d’assaut automatique. La Rouguière n’est pourtant pas à proprement parler une cité sensible, mais d’après le maire de secteur Robert Assante, c’est un quartier qui commence lui aussi à basculer.

L’enquête a été confiée à la brigade criminelle qui accumule les dossiers, puisque pas moins de 14 règlements de compte ont eu lieu cette année dans la cité phocéenne. Le dernier remonte à moins d'une semaine. Trois jeunes originaires de cités des quartiers nord de Marseille, dont les corps ont été découverts dimanche, ont été tués par balles avant d'être brûlés dans leur véhicule.