Marseille : "'les ripoux', c'est d'actualité"

  • A
  • A
Partagez sur :

Un policier marseillais dit comprendre le dérapage de ses collègues, mais ne le cautionne pas.

Propos recueillis par Pierre de Cossette