Marseille : le chauffeur de Samia Ghali laissé libre

  • A
  • A
Marseille : le chauffeur de Samia Ghali laissé libre
@ AFP
Partagez sur :

L'homme a été interpellé lundi lors d'un coup de filet anti-drogue dans la cité de la Castellane à Marseille. Sa garde à vue a été levée en fin d'après-midi.

Il était soupçonné d'avoir informé des dealers. La garde à vue du chauffeur de la sénatrice socialiste des Bouches-du-Rhône Samia Ghali, interpellé lundi lors d'une opération de police dans la cité de la Castellane, à Marseille, a été levée mardi, en fin d'après-midi, par le juge en charge du dossier.

Un coup de filet anti-stups. L'homme figurait parmi les 34 interpellés lundi matin au cours d'une vaste opération policière visant un réseau de trafic de drogue dans cette cité de quelque 7.000 habitants.  Les opérations ont permis la saisie de 11 kg de cannabis, 51.000 euros, six armes de poing et trois armes longues", a détaillé une source proche de l'enquête.

Des soupçons basés sur des écoutes. Le chauffeur de Samia Ghali, maire des 15e et 16e arrondissements de Marseille, est suspecté d'avoir "informé les dealers des dispositifs policiers notamment après la fusillade du 9 février", avait expliqué une source proche de l'enquête, précisant que ces "soupçons transpirent des écoutes téléphoniques", a-t-elle ajouté.

Le 9 février, des policiers avaient été visés par des tirs de kalachnikov dans la cité de la Castellane, juste avant une visite de Manuel Valls. Les écoutes téléphoniques "ont montré également que depuis le 9 février et le renforcement de la présence policière, les recettes provenant de ce trafic de drogue a été divisé par cinq", a précisé une source proche de l'enquête.