Marseille : le buraliste en état de légitime défense

  • A
  • A
Marseille : le buraliste en état de légitime défense
Un jeune homme âgé de 17 ans a été blessé à la cuisse à la suite d'un vol à mains armées qu'il venait de commettre lundi matin, avec deux autres complices dans un bar du 12e arrondissement de Marseille.@ Europe1/Nathalie Chevance
Partagez sur :

L'homme qui a tiré avec un fusil à pompe sur un braqueur ne fera pas l'objet de poursuites.

L’INFO. Un jeune homme âgé de 17 ans a été blessé à  la cuisse à la suite d'un vol à mains armées qu'il venait de commettre lundi matin, avec deux autres complices dans un bar du 12e arrondissement de Marseille. "Connu de la police", le jeune homme a été interpellé. Son état de santé n'inspire "aucune inquiétude", a fait savoir une source policière. 

Une arme non létale. Les faits se sont déroulés à l'ouverture du bar, à 6h45 lundi matin. Le buraliste, qui fait partie de la famille qui gère le bar-tabac, a tiré à plusieurs reprises sur le braqueur avec une arme non létale de type "Airsoft". Ces armes, des fusils à air comprimés propulsent des projectiles du type billes en plastique. Le buraliste, âgé d'une quarantaine d'années, a été dans un premier temps placé en garde en vue et devrait être remis en liberté. Selon le procureur de la République de Marseille, il a agi en état de "légitime défense" et aucune poursuite n'est "envisagée pour l'instant" contre lui. "Les investigations en cours me permettront vraisemblablement d'ici le début de soirée de remettre en liberté l'auteur de ces deux tirs, car le fait justificatif de légitime défense m'apparaît caractérisé", a expliqué Brice Robin.

La colère. "C'est de la légitime défense", juge la belle-soeur du buraliste. "Si vendre des cigarettes est devenu un métier à risques, que fait-on ?  On va équiper tout le monde en gilet pare-balles pour vendre un paquet de cigarettes, ce n'est as normal", déplore-t-elle au micro d'Europe 1. "On n'est pas pour tuer les gens, on veut juste travailler", explique-t-elle.

Un précédent. Déjà visé par un braquage au mois d'août, le propriétaire du bar venait d'installer un sas de sécurité à l'entrée de son établissement, selon les informations d'Europe 1. C'est vraisemblablement ce dispositif qui a mis en échec les braqueurs en les empêchant de pénétrer à l'intérieur du bar-tabac.

Deux braqueurs ont pris la fuite. Le jeune braqueur blessé a été soigné sur place avant d'être hospitalisé. La PJ de Marseille est actuellement à la recherche de deux autres braqueurs qui ont pris la fuite.