Marseille : deux hommes tués à la kalachnikov

  • A
  • A
Marseille : deux hommes tués à la kalachnikov
Il s'agit des 19e et 20e morts dans des règlements de comptes à Marseille et dans sa région en 2013.@ MAXPPP
Partagez sur :

Ces deux nouvelles victimes portent à 20 le nombre de morts dans des règlements de comptes à Marseille et dans sa région en 2013.

Deux hommes à bord d'une voiture, cagoulés et armés, ont été tués d'une rafale de kalachnikov dans les quartiers nord de Marseille, dans la nuit de lundi à mardi, au dernier jour d'une année 2013 meurtrière. Ces deux nouvelles victimes, survenues après une longue période d'accalmie, portent à 20 le nombre de morts dans des règlements de comptes à Marseille et dans sa région, souvent sur fond de trafic de drogue dans les cités, selon le décompte de l'AFP, un chiffre comparable à l'an passé.

En 2012, 22 personnes avaient été abattues dans des circonstances analogues. Les faits se sont déroulés à 01H00 du matin, sur une voie rapide près du métro Frais Vallon, dans le 13e arrondissement, à quelques mètres du lieu où Adrien Anigo, le fils du directeur sportif de l'Olympique de Marseille José Anigo, avait été abattu le 5 septembre

Les deux hommes ont été retrouvés morts dans leur voiture, une Golf immatriculée à Marseille. Leur attirail et la présence d'une kalachnikov à l'intérieur du véhicule laissent penser qu'il s'agirait de malfaiteurs prêts à passer à l'acte, selon les premiers éléments de l'enquête. Alertés par un automobiliste, les marins-pompiers n'ont pu que constater leur décès.

Les victimes n'avaient pu être identifiées à ce stade, un processus qui devrait prendre plusieurs heures. Les auditions de témoins étaient en cours, a précisé à l'AFP le directeur interrégional de la PJ, Christian Sainte, présent sur les lieux du drame aux côtés du préfet de police Jean-Paul Bonnetain et d'un représentant du parquet.

sur le même sujet, sujet,

 L'INFO - Le fils de José Anigo tué

INTERVIEW - Anigo : "Rien ne sera plus jamais pareil"