Marseille : des élèves en confinement après des tirs de flèches visant un collège, une enquête ouverte

  • A
  • A
Marseille : des élèves en confinement après des tirs de flèches visant un collège, une enquête ouverte
Plusieurs flèches ont été tirées ces derniers jours en direction d'un collège de Marseille.@ ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP
Partagez sur :

Des flèches professionnelles ont été tirées, vraisemblablement depuis un immeuble voisin du collège. Une enquête a été ouverte et la présence policière renforcée pour permettre la reprise des cours dès mardi.

Les élèves d'un collège du 3e arrondissement de Marseille sont confinés dans les salles de classes depuis lundi matin après des tirs de flèches contre leur établissement, a-t-on appris auprès d'une enseignante.

"Des flèches professionnelles". "Nous avons retrouvé une flèche ce matin, puis un parent d'élève a failli s'en prendre une. Elles semblent venir d'un immeuble voisin. Nous en avons déjà trouvé une la semaine dernière et une celle d'avant," a déclaré cette enseignante de l'établissement situé dans un quartier très populaire de Marseille. "Il s'agit de flèches professionnelles (longues de plusieurs dizaines de centimètres et au bout pointu, ndlr). Nous sommes en confinement depuis deux heures. Puis la consigne donnée par notre principal est que les enfants rentrent chez eux en rasant les murs à midi. La police est venue ce matin et reviendra pour accompagne la sortie des élèves ce midi. Il n'y aura pas cours cet après-midi", a-t-elle ajouté.

Vallaud-Belkacem à Marseille. Cet incident intervient alors que la ministre de l'Education nationale Najat Vallaud-Belkacem est en visite à Marseille lundi après-midi. Dans un entretien à La Provence, elle a notamment annoncé la création de 450 nouveaux postes pour les lycées les plus en difficulté à la rentrée 2017. Interrogée également sur plusieurs incidents graves s'étant déroulés aux abords de plusieurs lycées marseillais, la ministre a souligné que des flèches avaient été découvertes, mais "à notre connaissance, il n'y a pas eu de tir repéré contre des élèves ou des enseignants", a-t-elle complété. Elle salut également la "parfaite coordination des services académiques, préfectoraux et l'implication des collectivités pour sécuriser les établissements scolaires". "Nous menons un travail important sur la prévention des violences", assure-t-elle aussi.

Près d'une dizaine d'enseignants l'ont par ailleurs interpellée sur la question de la sécurité dans cet établissement, l'un des plus défavorisés de la ville. 

Sécuriser l'établissement. Une enquête a été ouverte pour déterminer d'où proviennent les flèches, et s'il y a eu des tirs directs sur l'établissement. Des équipes de sécurité ont été envoyées pour "sécuriser davantage" l'établissement. La préfecture de police des Bouches-du-Rhône a de son côté assuré que la présence policière serait renforcée dès mardi pour permettre la reprise des cours.