Marseille : 2 braquages en moins de 24h

  • A
  • A
Marseille : 2 braquages en moins de 24h
@ Capture d'écran Google Maps
Partagez sur :

En moins de deux semaines, la cité phocéenne est victime d'attaques à répétition.

Deux supermarchés ont été braqués en moins de 24 heures dans Marseille. Jeudi matin, quatre hommes encagoulés et lourdement armés ont braqué une grande surface des quartiers Est de la cité phocéenne, emportant plusieurs milliers d’euros avec eux. Et jeudi soir, trois malfaiteurs cagoulés et armés de pistolets automatiques et d'un fusil à pompe ont braqué un supermarché des quartiers Nord de Marseille, s'emparant d'un millier d'euros.

Un scénario préparé au millimètre

Jeudi matin, le commando formé de quatre hommes a débarqué dans un magasin de l'enseigne Lidl, dans le Xe arrondissement de la cité phocéenne, à 6h. Les braqueurs ont très rapidement pris en otage le gérant du supermarché pour lui faire ouvrir le coffre.

Les enquêteurs disposent de très peu d’éléments. Une seule certitude pour le moment : les quatre hommes n’en étaient pas à leur coup d’essai. Un fourgon attendait à l’entrée du magasin et le braquage a été très rapide. Ils ont dérobé plusieurs milliers d’euros, en quelques minutes. Mais les enquêteurs n’ont pas, pour le moment, précisé le montant exact du larcin. Leur fourgon a été retrouvé calciné sur un boulevard voisin. Une technique classique pour compliquer le travail des enquêteurs à la recherche d’empreintes.

Moins de 1.000 euros pour le second braquage

Le braquage de jeudi soir s'est déroulé lors de la fermeture d'un magasin de l'enseigne Casino, dans le XIIIe arrondissement. Sous la menace de leurs armes, les voleurs ont neutralisé les vigiles et ont obligé trois caissières à leur remettre une partie de la recette de l'après-midi. Mais "les agresseurs n'ont pu voler davantage car le coffre était verrouillé à cette heure", a une source proche de l'enquête.

Le trio a pris la fuite à bord d'un véhicule de luxe volé et conduit par un complice resté à bord pendant le braquage. Le groupe s'est enfui avec moins de 1.000 euros.

Avec le braquage de jeudi matin, la cité phocéenne a connu sa sixième attaque à la Kalachnikov en moins de deux semaines. La brigade de répression du banditisme chargée du dossier enquête actuellement sur une demi-douzaine de braquages survenus à Marseille en cette période de fêtes de fin d’année.