Marne : le village entier se mobilise pour venir en aide à un voisin grièvement accidenté

  • A
  • A
Marne : le village entier se mobilise pour venir en aide à un voisin grièvement accidenté
Le village de Condé-sur-Marne organise un loto dimanche pour l'artisan gravement blessé.@ Capture d'écran Google Maps
Partagez sur :

Tout un village s'est mobilisé dans la Marne pour venir en aide à un carreleur victime d'une grave chute qui l'empêche de travailler depuis presque trois mois.

LA BELLE HISTOIRE

Incroyable générosité à Condé-sur-Marne. Tout un village de la Marne s'est mobilisé ces dernières semaines pour venir en aide à un artisan carreleur qui a vu son quotidien bouleversé par un grave accident il y a près de trois mois. 

Un miraculé. Le 14 septembre dernier, Guy Colin est victime d'une chute de plusieurs mètres alors qu'il bricole dans sa future maison. Les blessures sont graves : double fracture du crâne, de la mâchoire et de plusieurs côtes. "Mes médecins assurent que je suis un cas unique. S’en sortir après ce que j’ai vécu, c’était impossible selon eux", raconte le miraculé à L'Union vendredi. L'artisan est tout de même resté trois semaines dans le coma, et n'a toujours pas pu reprendre le travail depuis.

Le village entier se mobilise. Pour l'aider à surmonter cet événement, les habitants de Condé-sur-Marne, où vit le carreleur, se sont tous mobilisés ces dernières semaines. "Un jour, le maire de mon village passe dans ma rue et me dit qu’il y a un loto. Je lui dis que ça va être compliqué de donner des lots cette année car c’est déjà compliqué pour moi. Il m’a répondu : mais c’est pour toi, voyons. Je n’arrivais pas à y croire", raconte Guy, surpris par l'initiative.

Un loto pour récolter des fonds. Le village organise un loto dimanche 4 décembre à la salle des fêtes de Vraux dans le but de récolter des fonds, notamment pour aider Guy à prendre en charge les frais liés à son entreprise. "Cet engouement et tous les gens qui sont venus nous soutenir nous ont permis d’acquérir une force pour tenir le coup quand Guy n’était pas là", a pour sa part confié la femme de Guy. L'artisan carreleur a quant à lui indiqué qu'il avait déjà "sa petite idée" pour se montrer reconnaissant envers les 700 habitants du village.