Marie-Jeanne : un homicide volontaire ?

  • A
  • A
Marie-Jeanne : un homicide volontaire ?
@ MAX PPP
Partagez sur :

Une information judiciaire a été ouverte contre X pour homicide volontaire jeudi.

Elle avait disparu depuis samedi, son corps a été découvert mardi et une information judiciaire a été ouverte jeudi contre X pour homicide volontaire après la mort de Marie-Jeanne, 17 ans, cette joggeuse recherchée près de Tournon-sur-Rhône, en Ardèche.

"Les premiers résultats de l'autopsie pratiquée ne permettent pas de déterminer les causes exactes du décès", a indiqué la procureur de la République, Catherine Champrenault. "Néanmoins, la crémation du corps ainsi que la volonté de dissimulation du cadavre dans un trou, sous des branchages, dans un lieu difficilement accessible sont des indices graves et concordants d'homicide volontaire", a-t-elle ajouté.

Des "indices graves et concordants"

Le procureur de la République de Privas, Christophe Raffin, avait annoncé mercredi soir que le corps carbonisé retrouvé la veille en Ardèche était bien celui de la joggeuse disparue le 18 juin, identifiée par son ADN.

La ville de Tournon-sur-Rhône est toujours sous le choc. Pour l'instant, aucune date n'a encore été fixée pour une marche à la mémoire de la jeune victime, qui devait passer l'épreuve du bac de français, mais les lycéens devraient se mobiliser "dès la fin des épreuves du baccalauréat", a indiqué mercredi le maire Frédéric Sausset. "Une cellule psychologique a été mise en place dès hier soir par le proviseur du lycée", a-t-il précisé.