Marie-Jeanne : le suspect "a agi seul"

  • A
  • A
Marie-Jeanne : le suspect "a agi seul"
Le susoect a été interpellé en Espagne puis écroué près d'Avignon.
Partagez sur :

C'est ce qu'a déclaré samedi son avocat, Me Samuel Cornut.

L'enquête avance. Le principal suspect du meurtre de Marie-Jeanne Meyer, jeune joggeuse tuée en Ardèche en juin 2011, aurait "agi seul". C'est en tout cas ce qu'a déclaré samedi son avocat, Me Samuel Cornut.

"J'ai le sentiment qu'il était quelqu'un d'extrêmement seul, surtout durant cette période. Il n'avait aucune proximité avec des routards ou des SDF", d'après son défenseur, qu'il a désigné jeudi.  Il n'y a donc pas lieu de rechercher d'éventuels complices du marginal de 20 ans qui "vivait de façon totalement isolée", a estimé Me Samuel Cornut.

Anthony Draoui a été interpellé alors qu'il tentait de fuir en Espagne. Mis en examen vendredi pour "homicide volontaire", il est depuis écroué au centre pénitentiaire du Pontet près d'Avignon.

"Dans un état second"

Le jeune homme a déclaré au juge d'instruction avoir rencontré Marie-Jeanne Meyer par hasard sur les hauteurs de Tournon-sur-Rhône où il vivait depuis environ quatre semaines dans la nature, après avoir été expulsé par sa mère de leur domicile, a dit Me Cornut, inscrit au barreau de l'Ardèche. Il n'avait pas mangé et se trouvait alors "dans un état second". Anthony Draoui n'est toutefois pas entré dans les détails du meurtre et de ses motivations.

Après les faits, il s'est rendu à Barcelone en Espagne, où il a eu "une vie de squatter, de routard, en fuite de lui-même", selon Me Cornut. Il est revenu en Ardèche durant 4-5 jours, semble-t-il pour voir sa mère, avant d'être arrêté jeudi dans un train en provenance de Montpellier et en direction de l'Espagne. Durant sa garde à vue, il a beaucoup pleuré. "Je vais avoir besoin de beaucoup travailler avec lui, sur sa personne et sur son lien avec sa mère", estime l'avocat.

Déjà violent par le passé

En son absence en septembre 2011, Anthony Draoui, né de père inconnu, avait été condamné à un an de prison ferme pour des violences envers sa mère commises en mars de la même année. En outre, en octobre 2011 il avait écopé d'un an de prison ferme après l'agression de la gérante d'un salon de coiffure dans la Drôme le 21 juin précédent.

Marie-Jeanne Meyer, 17 ans, avait disparu le 18 juin 2011 après être partie faire un jogging dans la campagne de Tournon-sur-Rhône. Son corps, partiellement carbonisé et enterré dans un trou, avait été découvert le 21 juin. Le rapprochement entre le meurtre et l'agression dans le salon de coiffure n'a été fait qu'ultérieurement, alors qu'Anthony Draoui avait déjà disparu.