Marie-France Pisier : alcool et médicaments ?

  • A
  • A
Marie-France Pisier : alcool et médicaments ?
@ MAX PPP
Partagez sur :

Ce mélange, établi par les premières analyses, a pu "altérer la réactivité" de la victime.

L’autopsie n’avait pas permis de déterminer les causes exactes du décès. Les premiers résultats des analyses réalisées après la découverte du corps de l'actrice Marie-France Pisier dans sa piscine du Var pourraient, eux, faire avancer l’enquête : ils révèlent un taux d'alcool important et la présence d'anti-dépresseur et d'antalgique à "doses thérapeutiques".

Ces médicaments, en plus de l’alcool, "ont pour effet d'altérer la réactivité et les réflexes", a indiqué une source proche du dossier.

Pas d'hypothèses privilégiées dans l'immédiat

Le corps de l'actrice se trouvait au milieu de la piscine, coincé "dans une lourde chaise en fer forgé" qui avait été rapprochée du bord, en raison des travaux réalisés sur la terrasse, avait indiqué mardi une source proche de l’enquête.

Une enquête a été ouverte dès la découverte du corps de Marie-France Pisier, dans la piscine de sa résidence secondaire à Saint-Cyr-sur-Mer, dans la nuit de samedi à dimanche. Mais le parquet de Toulon a toujours tenu à préciser qu’il n’y avait pas de motif criminel. L'hypothèse de la noyade quant à elle, ni "confirmée ni infirmée par l'autopsie" (qui n'avait pas trouvé beaucoup d'eau dans les poumons), n'est pas écartée.