Mariage gay : des locaux du PS vandalisés

  • A
  • A
Mariage gay : des locaux du PS vandalisés
Les locaux du PS de Malakoff, comme ceux de Sèvres et Issy-les-Moulineaux, ont été la cible de vandalisme avec des inscriptions hostiles au mariage pour tous.@ DR
Partagez sur :

Quatre permanences du Parti socialiste ont été la cible d’inscriptions hostiles en région parisienne.

L’INFO.  Vitrines brisées, murs tagués. Quatre locaux du Parti socialiste situés dans des communes de région parisienne ont été vandalisés dans la nuit de dimanche à lundi. Des inscriptions hostiles à l'ouverture du mariage aux homosexuels ont été retrouvées sur ces locaux situés à Issy-les-Moulineaux, Sèvre et Malakoff et Villejuif.

Jets de briques... A Issy-les-Moulineaux, ville dirigée par le centriste André Santini, la vitrine du local PS a été brisée. On a retrouvé quatre impacts de jets de brique", a expliqué Thomas Puijalon, secrétaire de la section socialiste de cette commune. "En bas, là où la vitrine n'était pas cassée, il y avait deux autocollants signés jeunesses-nationalistes.fr sur lesquels était écrit ‘homo, n'oublie pas que tu as eu un père et une mère’ ", a précisé Thomas  Puijalon, qui a annoncé avoir porté plainte au commissariat. Il a estimé les dégâts à 5.000 euros.

tag-anti-mariage_930620

...et inscriptions anti-mariage gay. Le local PS de Sèvres, dont le maire est l'UMP François Kosciusko-Morizet, a lui aussi vu sa vitrine  brisée et ses murs recouverts d’inscriptions "anti-mariage gay". La permanence socialiste de Malakoff a subi le même sort. "On s'en est rendu compte ce matin. Il y avait des inscriptions à caractère homophobe taguées à la bombe rouge:  "Homo non" et "Adoption homo non"", a relaté lundi Thibault Delahaye, secrétaire de la section PS locale.

Des faits similaires ont été signalés sur le local du PS à Villejuif, dans le Val-de-Marne. Là aussi, une vitrine a été brisée après le jet de pavés et des autocollants homophobes signés "jeunessesnationalistes.fr", un groupe d'extrême droite radical, ont été collés sur la devanture.

"Un climat malsain". Le sénateur Luc Carvounas, premier secrétaire de la fédération départementale du Val-de-Marne, qui a indiqué avoir porté plainte, a dénoncé "quelque chose de coordonné au niveau de l'Ile-de-France" et fustigé "un climat malsain" instauré par les opposants au "mariage pour tous".

>>> A LIRE AUSSI : Mariage pour tous : les opposants à l'Elysée

Des réactions indignées. Commentant les faits commis à Issy-les-Moulineaux, le premier secrétaire fédéral du PS, Philippe Sarre, a dénoncé un "acte intolérable". "Au-delà du débat qui a lieu dans notre pays aujourd'hui, des actes de cette nature, évidemment homophobes et violents, prouvent que les forces réactionnaires ont dans ce pays le plus grand mépris pour la démocratie et pour la liberté individuelle", a-t-il fait savoir. Julie Sommaruga, député socialiste de la XIe circonscription des Hauts-de-Seine, a dénoncé lundi dans un communiqué des "dérives discriminatoires indignes du débat démocratique en cours".

Des excréments dans une lettre. La semaine dernière, Erwann Binet,  le rapporteur socialiste du projet de loi sur le mariage homosexuel avait reçu à son bureau de l’Assemblée ainsi que dans la permanence de sa circonscription de l’Isère une lettre renfermant des excréments. En novembre dernier, la première fédération PS de l'Isère avait par ailleurs reçu une lettre de menaces avec une douille.

>>> A LIRE AUSSI : Un député reçoit des excréments