Madagascar: la piste du crime crapuleux

  • A
  • A
Madagascar: la piste du crime crapuleux
Le corps sans vie d'une Française a été retrouvé sur une plage au sud-ouest de l'île de Madagascar.@ GOOGLE MAPS
Partagez sur :

INFO E1 - Une Française a été retrouvée morte. Son compagnon est porté disparu.

Elle était enceinte de trois mois. Le corps sans vie d’une Française de 31 ans, portant de nombreux hématomes, a été retrouvé dimanche sur une plage de Madagascar, selon une information obtenue via le téléphone rouge d’Europe 1. Les enquêteurs privilégient la thèse criminelle. Le compagnon de la victime, âgé de 41 ans, est, lui, toujours porté disparu.

Le couple a été vu pour la dernière fois en compagnie d’individus à proximité d’un distributeur automatique de billets à Tuléar, au sud-ouest de l’île, selon des témoins. Pour le moment, les enquêteurs privilégient la piste du crime crapuleux. Le parquet de Boulogne-sur-mer a indiqué avoir été saisi d'une plainte de la famille de la jeune femme. Une information judiciaire devrait être ouverte mardi, soit à Boulogne, soit à Paris.

Ils avaient repris un restaurant à Madagascar

Johanna D. et Gérald F. avaient quitté le nord de la France, pour s’installer à Madagascar il y a un peu plus d’un an. Ils avaient repris, sur cette île de l’Océan Indien, un restaurant qu’ils ont baptisé "La Bernique". "Ils étaient bien intégrés dans la population et la communauté française. Johanna était dynamique, souriante, c'était un rayon de soleil", assure François, un ami du couple qui avait récemment rendu visite aux Français.

Jeudi dernier, profitant d’un jour de congé, le couple était parti en quad en direction de la plage de la Batterie, à Tuléar, au sud-ouest de l’île. Une endroit isolé, réputé dangereux - un autre Français s'y était d'ailleurs fait violemment agressé le mois dernier - et classée zone rouge par le Consulat de France, mais que les deux Français affectionnaient. Leurs amis, inquiets de ne pas les voir revenir, ont fini par donner l’alerte.

Le corps serait resté plusieurs jours dans l’eau

Une battue organisée peu après la disparition a permis de retrouver sous des branchages un quad appartenant au couple. Les lunettes de Johanna, ainsi qu'une serviette de plage, toutes deux maculées de sang ont également été retrouvées non loin, ainsi qu'un bâton qui aurait pu servir d'arme. "On est allés sur cette plage, c'est désert. Et Gérald est un colosse de 110 kg, derrière lui on avait l'impression que rien ne pouvait se passer", explique encore leur ami François.

Dimanche matin, le corps de Johanna a été retrouvé sur la plage. La dépouille aurait séjourné dans l’eau plusieurs jours et c’est le courant qui l’aurait ramené sur le rivage, selon les informations d’Europe 1. Selon les premières constatations, le corps portait de nombreux hématomes et des coupures très profondes à l'abdomen et aux poignets. La jeune femme devait rentrer en France au mois de mai pour assister au mariage de sa sœur.

"Des gens respectés et aimés"

Mandy, la soeur de Johanna, confie au micro d'Europe 1 avoir longtemps attendu une demande de rançon. "Mais, quand, au bout de trois jours, il n'y a toujours pas de demande de rançon adressée au consulat, on s'est dit que ce n'était pas ça", explique-t-elle. Sur les motifs de ce crime, elle s'interroge. "Pourquoi pas une jalousie ?". Reste que, pour Mandy, Johanna et Gérald étaient "des gens respectés et aimés".

> Si vous disposez d'informations, vous pouvez joindre le Téléphone rouge d'Europe 1 au 01 47 23 56 78