Les policiers confondent les suspects et les gendarmes

  • A
  • A
Les policiers confondent les suspects et les gendarmes
@ MaxPPP
Partagez sur :

LA BOULETTE - Des policiers lyonnais ont pris cinq gendarmes en opération pour des malfaiteurs, allant jusqu’à interpeller l’un d’entre eux.

Ils pensaient arrêter de potentiels braqueurs, mais les policiers lyonnais ont en réalité confondu leurs suspects avec une équipe de gendarmes. Une affaire embarrassante pour les deux institutions, qui s’est déroulée le 3 décembre dans le quartier de la Duchère, rapporte RTL

Le cafouillage. Ce jour-là, le voisinage appelle la police pour signaler la présence d’hommes qu’il pense armés, craignant un braquage. Lorsqu’une brigade anti-criminalité (BAC) arrive dans le quartier, elle tombe en effet sur un scène suspecte. Cinq hommes sont cagoulés, alors que deux autres, visages découverts, sont menottés. Les policiers décident alors d’interpeller l’un des hommes au visage masqué, raconte l’AFP.

Mauvaise pioche : les cinq hommes cagoulés sont en réalité des gendarmes en opération. Et les deux hommes menottés s’avèrent être des braqueurs présumés, fraîchement interpellés. Les militaires étaient en surveillance dans ce quartier, pour une affaire de vol à main armée. "Ces individus, qui étaient effectivement armés, se sont avérés être des gendarmes en opération", confirme Pierre Tholly, responsable régional du syndicat policier Alliance, interrogé par Europe 1.

Un manque de communication. Cause de ce cafouillage embarrassant : la police n’avait pas été mise au courant de l’opération par les gendarmes menée sur un "secteur police". Raison pour laquelle, selon plusieurs sources, le chef de la police aurait eu une explication musclée avec le responsable des militaires. "Ça s'est terminé par une explication franche. Ça fait désordre, je vous le concède", reconnaît Pierre Tholly.